Show Less
Restricted access

À la carte

Le roman québécois (2010–2015)

Gilles Dupuis and Klaus-Dieter Ertler

Le troisième volume de notre série « À la carte » propose de nouveau une radiographie du roman qui s'écrit actuellement en français au Québéc afin de capter le pouls de sa littérature au sein de l'espace francophone canadien, américain, voire européen. Quels sont les sujets, les rêves, les phantasmes traités par le roman québécois contemporain ? Quelles sont les formes privilégiées, ses styles de prédilection ? Quels défis pose-t-il à l'institution littéraire, critique et universitaire ? Comment s'inscrit-il dans le panorama culturel, en particulier au Québec et au Canada ? Quels vecteurs annonce-t-il au sein de la production romanesque pour les prochaines décennies ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage prétend apporter quelques éléments de réponse, en suggérant des pistes de réflexion pour l'avenir de la recherche dans le secteur des lettres québécoises, de part et d'autre de l'Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

La comédie de la peine de mort. Les derniers jours de Smokey Nelson de Catherine Mavrikakis (Danielle Dumontet)

Extract

← 348 | 349 →

Danielle Dumontet

La comédie de la peine de mort. Les derniers jours de Smokey Nelson de Catherine Mavrikakis

Remarques préliminaires

Les recherches des enseignants sont plus souvent qu’ils aimeraient nous le faire croire le fruit du hasard ou des rencontres. Rencontres provoquées ou rencontres fortuites, qu’importe. Le résultat qui compte, c’est la rencontre qui enrichit, enthousiasme, bouleverse, émeut, et c’est ce qui eut lieu entre un roman, Fleurs de crachat d’une auteure dont je n’avais jamais entendu parler, et ma personne lors d’un séjour à l’Université de Montréal au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ). Invitée à aller parler à un congrès de l’Association des professeurs de littératures québécoise et acadienne qui avait lieu en octobre 2005 à Charlottetown, sur une auteure acadienne, France Daigle, que j’avais découverte au hasard d’errances dans les librairies de Montréal quelques années auparavant, je demandai à une collègue si elle pouvait me recommander quelque chose parmi les nouvelles parutions de la rentrée. Elle eut un geste simple, mais conséquent, elle me tendit le livre Fleurs de crachat qui se trouvait sur un présentoir et dit, je crois que cela devrait te plaire. Je dois avouer que le titre me déplut, il y avait pour moi trop d’intertextes qui intervenaient, mais j’emportai le roman dans mes bagages à l’île du Prince Édouard,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.