Show Less
Restricted access

Éthique chrétienne et bien commun

Vers une justice globale et un futur équitable face à l'impact du changement climatique

Alain Boubag

Il n’est pas toujours aisé d’établir une relation entre la théologie et les phénomènes scientifiques complexes comme le changement climatique. La complexité du changement climatique requiert de ne pas s’arrêter uniquement sur le concept de climat, mais d’ouvrir des brèches sur les sciences de l’écologie et de l’environnement. L’auteur tente de répondre à la question suivante : comment l’éthique chrétienne, basée sur les notions de bien commun et de tempérance, peut-elle contribuer à relever le défi du changement climatique en ce 21ème siècle ? Ce travail fait recours à la méthode historico-analytique dont l’auteur se sert particulièrement dans les deux premiers chapitres où il analyse le caractère scientifique qui entoure le changement climatique. La méthode historique regardera de manière détaillée et scrupuleuse les faits et données scientifiques sur lesquels les hommes de science s’appuient pour démontrer l’existence scientifique du changement climatique. La méthode analytique aidera à examiner la nature et la place du bien commun dans le contexte actuel de la crise climatique.

Show Summary Details
Restricted access

PRÉFACE

PRÉFACE

Extract

r cette réalisation académique. Cette oeuvre offre une immense richesse académique sur le plan théologique et éthique. Les domaines liés à l’écologie, à la science et à la justice climatiques ainsi que la pertinente question des générations futures, sont également pris en considération. Quatre (4) raisons fondamentales déterminent l’originilaté académique de ce travail. Comme promoteur de sa thèse doctorale, j’aimerais souligner ces points: en tout premier lieu, nous sommes en face d’un livre bien structuré qui passe d’une analyse scientifique approfondie du changement climatique à une réinterprétation du bonum commune en y intégrant les biens publics globaux et mondiaux. L’auteur poursuit ensuite sa réflexion sur les responsabilités des générations présentes vis-à-vis des générations futures. Avec la question de la dette écologique, une brèche est portée sur une relecture éthique et théologique de la vertu de la tempérance dans la prise en compte du phénomène climatique.

Dans un second temps, je souligne et j’apprécie le recours de la part de l‘auteur à une quantité impressionnante de littérature académique, aussi bien en anglais qu’en français (fait assez rare), qui donne lieu à une remarquable cohérence et consistence dans sa pensée.

Le troisième volet est à associer avec la méthodologie de ce travail. Ce travail de recherche mené par Alain Boubag durant plusieurs années dans notre institution...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.