Show Less
Restricted access

Traduction et interculturalité

Entre identité et altérité

Series:

Edited By Nikol Dziub, Tatiana Musinova and Augustin Voegele

L’interculturel étant constitutif du culturel, et la traduction fonctionnant comme un outil de médiation entre les cultures, il semble indispensable d’étudier les liens entre l’un et l’autre. La figure qui est au cœur des études traductologiques est celle de l’Autre, et le traducteur doit trouver le juste équilibre entre identité et altérité, mais aussi entre dénotation et connotation(s), entre explicite et implicite, entre littérature et culture. Pour mener à bien cette « négociation » (Umberto Eco), il lui faut tenir compte d’éléments aussi variés que le différentiel cognitif entre les lecteurs de l’original et ceux de la traduction, la variabilité des connotations culturelles de certains termes et les éthé discursifs mobilisés dans le texte à traduire.

Show Summary Details
Restricted access

« Doublement traduit » ? Culture nomade et traduction

« Doublement traduit » ? Culture nomade et traduction

Extract

Inkar Kuramayeva

Résumé : L’idée de Jean-René Ladmiral selon laquelle les « traducteurs-animateurs [ont] à traduire les langues, mais aussi les cultures, et à gérer de la relation » sert de point de départ à cette étude. Nous proposons une analyse comparative des traductions russe, française et anglaise d’Abaï (1942–1956) de l’écrivain kazakh Moukhtar Aouézov (1897–1961), avec une focalisation particulière sur les termes d’adresse propres aux nomades kazakhs. C’est notamment la question de la double traduction qui nous occupe, les versions française et anglaise de ce roman-épopée ayant été traduites à partir de la traduction russe.

Mots-clés : double traductionculture nomadetermes d’adresselittérature kazakheMoukhtar Aouézov

Double Translation: the Case of Mukhtar Auezov’s Abaï

Abstract: The paper analyses the Russian, French and English translations of the novel Abaï (1942–1956) by Mukhtar Auezov (1897–1961), a Kazakh writer, with a strong focus on the terms of address used by Kazakh nomads, and on the question of double translation, as the French and the English versions of the book were translated from the Russian translation and not the original version.

Keywords: double translationnomadic cultureterms of addressKazakh literatureMukhtar Auezov

« [T];raduire la culture, c’est en fait traduire les cultures. » (Ladmiral, 1998 : 16)

Les propos de Jean-René Ladmiral, selon qui les « traducteurs-animateurs auront à traduire les langues, mais aussi les cultures, et à gérer de la relation » (ibid. : 18), nous serviront de point de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.