Show Less
Restricted access

Traduction et interculturalité

Entre identité et altérité

Series:

Edited By Nikol Dziub, Tatiana Musinova and Augustin Voegele

L’interculturel étant constitutif du culturel, et la traduction fonctionnant comme un outil de médiation entre les cultures, il semble indispensable d’étudier les liens entre l’un et l’autre. La figure qui est au cœur des études traductologiques est celle de l’Autre, et le traducteur doit trouver le juste équilibre entre identité et altérité, mais aussi entre dénotation et connotation(s), entre explicite et implicite, entre littérature et culture. Pour mener à bien cette « négociation » (Umberto Eco), il lui faut tenir compte d’éléments aussi variés que le différentiel cognitif entre les lecteurs de l’original et ceux de la traduction, la variabilité des connotations culturelles de certains termes et les éthé discursifs mobilisés dans le texte à traduire.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion : la culture dans le texte

Conclusion : la culture dans le texte

Extract

Nikol Dziub, Tatiana Musinova et Augustin Voegele

Résumé : S’il n’est pas toujours possible (tant s’en faut) de rendre tels quels dans la traduction les éléments culturels inscrits dans le texte source, le traducteur a en revanche toute licence d’innover poétiquement, en jouant sur les déplacements et les décalages pour que rien ne se perde ni ne se crée au cours du passage de l’original à la traduction. Et le traducteur sera d’autant moins coupable de trahison que l’écriture originale, loin d’être un principe de cristallisation d’un code culturel, est constamment réinvention (poétique) d’elle-même et de la culture avec laquelle elle se confond. En d’autres termes, l’écriture ne cesse de sortir d’elle-même, elle ne cesse de se réécrire ; et par suite, le traducteur qui adoptera une approche horizontale des transferts interculturels redeviendra ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : un (ré)écrivain comme les autres.

Mots-clés : traductioncultureinterculturalitétextepoétique

Conclusion: Culture as Text

Abstract: The paper aims at developing the notion of “horizontal approach of cultural transfers” which consists in the assumption that culture is not external to the text, but profoundly embedded in it, its style and its poetics. It is not always possible to translate the cultural elements of a text, but the translator may always be poetically innovative, because literary culture is a textual matter. In other words, a literary work creates its own cultural...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.