Show Less
Restricted access

Le dandysme, de l’histoire au mythe

Series:

Edited By Edyta Kociubińska

Le présent livre souhaite analyser la notion de dandysme dans toute sa diversité et fournir un apport intéressant aux recherches littéraires en poursuivant la réflexion sur l’évolution de ses figures et de ses formes. La problématique des textes qui le composent embrasse des périodes, des cultures et des perspectives fort diverses afin de créer un portrait hybride du courant. L’ouvrage invite le lecteur à un « voyage au centre du dandysme » en s’aventurant du côté de la peinture, de l’histoire des mœurs, de la politique, de la littérature, de l’esthétique, de la musique et de la philosophie. Cette variété d’approches permet non seulement d’assurer la pérennité de son mythe, mais aussi d’ouvrir de nouveaux champs d’investigation, des perspectives inédites, voire surprenantes. Car, n’oublions pas, la première obligation du dandysme, c’est d’étonner.

Show Summary Details
Restricted access

À propos des auteurs

À propos des auteurs

Extract

D’abord conservateur au musée d’Orsay puis au musée Fabre de Montpellier, Valérie Bajou est conservateur au château de Versailles pour la peinture du XIXe siècle. Elle a organisé plusieurs expositions à Versailles, Louis-François Lejeune (2012), Versailles et l’indépendance américaine (2016) et Louis-Philippe et Versailles (2018–2019). Parallèlement elle a publié plusieurs monographies, parmi lesquelles : Frédéric Bazille (Aix-en-Provence, Edisud, 1993), Monsieur Ingres (Paris, Adam Biro, 1999), Courbet (Paris, Adam Biro, 2003), et Gustave Courbet, la vie à tout prix (Cohen et Cohen, 2019, à paraître).

Edyta Kociubińska est enseignante-chercheuse en littérature française du XIXe siècle et maître de conférences HDR à l’Institut de Philologie Romane de l’Université catholique de Lublin Jean-Paul II. Auteur de nombreuses études consacrées au naturalisme et à la décadence ; rédactrice en chef de la revue Quêtes littéraires ; correspondante polonaise de la Société des Études Romantiques et Dix-Neuviémistes ; membre associé du Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des Arts vivants (Université Nice Sophia Antipolis). Actuellement, ses recherches portent sur le dandysme littéraire en Europe au XIXe siècle et sur le roman fin-de-siècle.

Maria Beliaeva Solomon est doctorante en littérature française à New York University. Sous la direction de Richard Sieburth et Claudie Bernard, elle écrit une thèse sur la question de la « secondarité » dans le romantisme frénétique et désenchanté des années...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.