Show Less

Justice, Droit et Justification

Perspectives transculturelles

Series:

Edited By Jacques Poulain, Hans Jörg Sandkühler and Fathi Triki

Ce volume est consacré à une interrogation sur la signification des notions de « justice », « droit » et « justification » et à leur corrélation et contextualité culturelles. Étant donné que dans le monde dans lequel nous vivons, droit et justice ne coïncident pas a priori, l’énoncé « le droit se base sur la justice » serait donc un énoncé descriptif erroné. Les notions de « justice », de « droit » et de « justification » sont des éléments et fonctions de théorie normative. Ni l’idée de droit – la justice – ni le droit positif ne peuvent se comprendre comme une objectivité ontiquement « donnée » par la nature, par la raison ou par l’histoire, une objectivité que les sujets de droit n’auraient qu’à reconnaître. Le savoir et les actions morales s’élaborent dans les contextes du pluralisme des cultures épistémiques et des pratiques sociales. Les normes de conduite dérivent d’une multitude de versions culturelles du monde dans les contextes desquelles les perceptions du bien, de la justice, de l’acte juste, de la reconnaissance et de la réconciliation se différencient également. Le volume développe ces questions dans un esprit critique et dans la perspective transculturelle du dialogue arabo-allemand de l’UNESCO, auquel participent des spécialistes de l’épistémologie, de la philosophie politique, de l’histoire de la philosophie et des religions, notamment de l’Islam.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Irma Julienne Angue Médoux Droit et Justification dans l’Ethique de la Discussion de Richard Rorty 167

Extract

167 Irma Julienne Angue Médoux Droit et Justification dans l’Ethique de la Discussion de Richard Rorty 1. Introduction D’emblée, je voudrais ouvrir mon texte par ce questionnement : Quelles sont les raisons qui justifient l’attention particulière que notre monde présent, qui aspire de tous ses vœux à l’empire du droit, de la justice, de la liberté et de la paix, doit accorder à la philosophique pratique de Richard Rorty ? Pourquoi le néopragmatisme de Rorty peut-il être présenté aujourd’hui comme une philoso- phie incontournable dans le processus de construction des sociétés dont les pra- tiques de justification des expériences sociales se fondent sur le droit et la jus- tice ? Telles peuvent être formulées les deux questions qui serviront de fil con- ducteur à notre communication, et auxquelles nous essayerons de répondre à partir des trois points suivants : (i) En premier lieu, nous montrerons que la manière dont Rorty pense la jus- tice et les opérations de justification qui les justifient évacue les présupposés es- sentialistes, fondationnalistes et représentationnalistes des philosophies tradition- nelles, en l’occurrence celle de Platon qui, dans La République, subordonne la théorie de la justice à la théorie de la connaissance et de la vérité. (ii) Nous établirons ensuite pourquoi, quand bien même Rorty soutient que c’est au sein de l’éthique de la discussion que doivent être argumentées et justi- fiées de nos jours les questions de droit, de justice...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.