Show Less

Justice, Droit et Justification

Perspectives transculturelles

Series:

Edited By Jacques Poulain, Hans Jörg Sandkühler and Fathi Triki

Ce volume est consacré à une interrogation sur la signification des notions de « justice », « droit » et « justification » et à leur corrélation et contextualité culturelles. Étant donné que dans le monde dans lequel nous vivons, droit et justice ne coïncident pas a priori, l’énoncé « le droit se base sur la justice » serait donc un énoncé descriptif erroné. Les notions de « justice », de « droit » et de « justification » sont des éléments et fonctions de théorie normative. Ni l’idée de droit – la justice – ni le droit positif ne peuvent se comprendre comme une objectivité ontiquement « donnée » par la nature, par la raison ou par l’histoire, une objectivité que les sujets de droit n’auraient qu’à reconnaître. Le savoir et les actions morales s’élaborent dans les contextes du pluralisme des cultures épistémiques et des pratiques sociales. Les normes de conduite dérivent d’une multitude de versions culturelles du monde dans les contextes desquelles les perceptions du bien, de la justice, de l’acte juste, de la reconnaissance et de la réconciliation se différencient également. Le volume développe ces questions dans un esprit critique et dans la perspective transculturelle du dialogue arabo-allemand de l’UNESCO, auquel participent des spécialistes de l’épistémologie, de la philosophie politique, de l’histoire de la philosophie et des religions, notamment de l’Islam.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Georg Mohr Les pièges des humanismes hypocrites. Histoire et justification d’un point de vue postcolonial 195

Extract

195 Georg Mohr Les pièges des humanismes hypocrites. Histoire et justification d’un point de vue postcolonial The relationship between Islam and the West includes cen- turies of coexistence and cooperation, but also conflict and religious wars. More recently, tension has been fed by co- lonialism that denied rights and opportunities to many Muslims, and a Cold War in which Muslim-majority countries were too often treated as proxies without regard to their own aspirations. Barack Obama, Remarks by the President on a New Be- ginning, Cairo University, 4 juin 20091 1. J’aimerais commencer par quelques remarques plutôt personnelles. – Depuis que, lors de notre dernier colloque à Tunis en octobre 2008 portant sur « Les fi- gures de l’humanité », nous avons convenu qu’en 2009 à Bremen ce serait la der- nière rencontre de notre série de colloques sous le titre « Philosopher le vivre en- semble – Philosophie et transculturalité », j’ai essayé de me souvenir un peu de ce qui s’est passé durant les dix ans de coopération et de voir un peu ce que je crois avoir appris à nos débats. Ce furent dix ans de communication et de malen- tendu, d’apprentissage et de désillusion, de consensus et de désaccord, bref: de discussion. Les conditions de départ: rencontre entre des « Orientaux » et des « Occidentaux », entre des Musulmans et des laïques, entre des particularistes et des universalistes. Chose peu étonnante en fait: Ces oppositions ne sont pas uni- voques. Il y a des « Orientaux » qui défendent l’universalisme...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.