Show Less

Si on a du jazz, pas besoin de schnaps

Jazz, négritude et démocratie sous la République de Weimar- Mit einer umfangreichen Zusammenfassung in deutscher Sprache

Series:

Pascale Cohen-Avenel

Cet ouvrage traite du jazz dans la perspective des sciences de la culture et cherche à rendre compte de la fascination qu’il a exercée sur la société de la République de Weimar. Il s’appuie au premier chef sur la réception du jazz dans les revues littéraires et culturelles et ne néglige pas, à côté des publications progressistes, les organes conservateurs (voire même clairement racistes). Il s’agit en effet de voir dans quelle mesure le débat sur le jazz est lié à la recherche d’une culture républicaine démocratique.
Dieses Buch enthält eine umfangreiche deutschsprachige Zusammenfassung.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface 9

Extract

Préface L’étude qui paraît aujourd’hui sous la plume de Pascale Cohen-Avenel n’a pas pour objet le jazz en lui-même, mais bien sa réception au cours d’une période particulière dans un pays particulier, en l’occurrence l’Allemagne de la République de Weimar. Il s’agit donc de l’examen d’un discours sur le jazz, entrevu comme révélateur de certains aspects d’une société donnée. Si l’objet-jazz n’est pas visé en soi, il n’est, pour autant, ni indifférent ni transparent. Il est d’abord, à cette époque, un objet en formation. Un bref rappel chronologique est peut-être utile. Le mot même n’est apparu pour la première fois sous sa forme imprimée qu’en 1912 (mais il s’appliquait alors au sport), et en 1915 comme nom donné à une musique. Le premier enregistrement de jazz date de 1917 ; il est le fait de musiciens blancs de la Nouvelle-Orléans (l’Original Dixieland Jass Band, enregistré à New York le 26 février 1917). Il faut attendre ensuite 1920 pour voir une chanteuse de blues enregistrer (Mamie Smith) et 1921 pour des musiciens de jazz noirs (Kid Ory). Auparavant existaient le ragtime (qui devient la musique populaire étatsunienne par excellence à partir de 1890) et un ensemble de musiques qui furent identifiées comme syncopées, et désignées comme telles. Si donc ce mot « jazz » émerge au cours de la deuxième moitié de la décennie 1910, c’est bien qu’un phénomène nouveau est...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.