Show Less

Éthique communicationnelle de la palabre africaine

Series:

Ignace Bisewo Pesa

La communication est d’une relevance incontournable dans chaque société. Et dans les sociétés « traditionnelles » africaines, la palabre est non seulement une forme originale de communication mais aussi et surtout une institution, un processus discursif et interactif porteur promoteur de vie. Elle régit la vie en société, règle les différends et demeure un instrument restaurateur d’harmonie, de paix et d’équilibre entre les différents pôles de la société. De ce fait, elle reste d’actualité et est un lieu riche d’analyse, d’interprétation et de compréhension du mode communicationnel de l’Afrique « traditionnelle ». Dans cette approche théorique de la communication et de l’éthique discursive du contexte africain «traditionnel», il sied de montrer que le dialogue palabrique est un processus d’intercompréhension et un comportement social basé sur les principes discursifs d’argumentation, de responsabilité, d’intercompréhension, de respect des normes communicationnelles de justice, d’égalité, de vérité, de sincérité et de liberté, etc. Dans ce sens, le dialogue palabrique est aussi un carrefour où les valeurs communicationnelles chrétiennes telles que la participation, la solidarité, la subsidiarité, la paix, la justice, le pardon, le respect de l’autre et de la parole, la tolérance, le sens de l’écoute, etc. – valeurs interactives essentielles pour toute forme de communication aussi bien dans la tradition africaine, dans la société moderne que dans l’Église – rencontrent la culture africaine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE III Les Principes discursifs d’argumentation, d’intercompréhension et de responsabilité dans le dialogue palabrique africain

Extract

121 CHAPITRE III : Les Principes discursifs d’argumentation, d’intercompréhension et de responsabilité dans le dialogue palabrique africain Les questions de moralité et d’éthique n’ont, en effet, leur relevance que dans la société qui reste le lieu de l’intersubjectivité et de l’interaction. C’est dans l’interaction des sujets que la normativité trouve sa fonctionnalité, par le fait qu’elle a le but d’aider à la vie individuelle et commune. Ainsi une éthique spé- cifique à un métier ou à un agir, quel qu’il soit, se réfère elle-même à une éthique générale comme élan et souhait d’un bien vivre, avec et pour les autres, en formant le vœu d’institutions justes et harmonieuses, pour une vie respon- sable et respectueuse des valeurs positives. L’éthique de communication s’appuie largement sur le processus argumen- tatif, sur la responsabilité, la coopération discursive des acteurs de la communi- cation avec tout ce que cela implique en termes de procédure, de valeurs et de règles pour l’intercompréhension et l’entente. Une communication responsable est essentielle pour améliorer les rapports existentiels et la qualité de vie. Par- tant, l’éthique – aussi discursive – en tant que réflexion et enseignement de ce principe de communication responsable prescrit, entre autres, les voies, les pro- cédures et les réponses sur le comportement des acteurs pour un agir interactif respectueux, responsable et conséquent313. Les acteurs de la communication sont exhortés à la responsabilité de la vérité des faits, de l’argumentation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.