Show Less

Éthique communicationnelle de la palabre africaine

Series:

Ignace Bisewo Pesa

La communication est d’une relevance incontournable dans chaque société. Et dans les sociétés « traditionnelles » africaines, la palabre est non seulement une forme originale de communication mais aussi et surtout une institution, un processus discursif et interactif porteur promoteur de vie. Elle régit la vie en société, règle les différends et demeure un instrument restaurateur d’harmonie, de paix et d’équilibre entre les différents pôles de la société. De ce fait, elle reste d’actualité et est un lieu riche d’analyse, d’interprétation et de compréhension du mode communicationnel de l’Afrique « traditionnelle ». Dans cette approche théorique de la communication et de l’éthique discursive du contexte africain «traditionnel», il sied de montrer que le dialogue palabrique est un processus d’intercompréhension et un comportement social basé sur les principes discursifs d’argumentation, de responsabilité, d’intercompréhension, de respect des normes communicationnelles de justice, d’égalité, de vérité, de sincérité et de liberté, etc. Dans ce sens, le dialogue palabrique est aussi un carrefour où les valeurs communicationnelles chrétiennes telles que la participation, la solidarité, la subsidiarité, la paix, la justice, le pardon, le respect de l’autre et de la parole, la tolérance, le sens de l’écoute, etc. – valeurs interactives essentielles pour toute forme de communication aussi bien dans la tradition africaine, dans la société moderne que dans l’Église – rencontrent la culture africaine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE V Quelle relevance de l’éthique communicationnelle palabrique pour les dialogues politiques intercongolais en vue de la paix (1996-2002)?

Extract

223 CHAPITRE V : Quelle relevance de l’éthique communicationnelle palabrique pour les dialogues politiques intercongolais en vue de la paix (1996-2002)? En général, il s’observe dans beaucoup de pays africains, pour ne parler que de l’Afrique, un décalage de structuration de la vie sociale et une déstabilisation profonde de la gestion de l’Etat. La mauvaise gestion du bien commun est mon- naie courante, ce qui donne l’impression que ce continent tend vers une désor- ganisation quasi-globale et qu’il n’y a pas de transparence dans la gestion de la chose publique. Peut-on aussi lire dans cette mauvaise gouvernance générale un déficit communicationnel? Mais dans cet état des choses, la bonne communica- tion, au niveau politique, a un rôle majeur à jouer pour restaurer ou créer un État respectueux des droits élémentaires. La construction d’un État s’inscrit effecti- vement dans un tel processus. Et pour le cas de la RDC, l’expérience des dia- logues intercongolais s’insère aussi dans ce mouvement communicationnel pour créer un État social et de droit. Dans un tel processus, l’éthique communicationnelle reste indépassable, in- contournable, dans la mesure où, généralement, elle fait référence à un ensemble de valeurs partagées à un moment donné par les membres d’une même commu- nauté pour instruire, guider et accompagner leurs attitudes et leurs comporte- ments. Elle forme l’ensemble des devoirs et des obligations que s’auto-imposent les membres d’une même organisation, d’une m...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.