Show Less

Empowering Teachers Across Cultures- Enfoques críticos- Perspectives croisées

Enfoques críticos. Perspectives croisées

Series:

Edited By Anne-Marie de Mejía and Christine Hélot

This book explores how researchers in different parts of the world deal with the notion of cultural diversity in teacher education programmes. In each of the nine countries presented in this volume (USA, Scotland, Japan, Finland, Colombia, France, New Zealand, Canada, and Mexico) the discussion centres on how individual teachers can be empowered to become professionals who make a difference. Whether teachers are working in bilingual programmes or not, the questions are similar: how they can be supported in their negotiation at the classroom level of language contact and cultural difference, and in their understanding of the interface between top-down policies, language ideologies and changing practices in the face of multilingualism.
Este libro explora la manera como investigadores en distintas partes del mundo se refieren a la noción de diversidad cultural en los programas de formación de profesores. En cada uno de los nueve países referidos en este volumen (Estados Unidos, Escocia, Japón, Finlandia, Colombia, Francia, Nueva Zelandia, Canadá y México) la discusión se centra en la manera como los profesores individualmente considerados pueden ser empoderados a fin de constituirse en verdaderos agentes de cambio. Sea que los profesores estén o no vinculados a programas bilingües, la temática sigue siendo la misma: como brindarles apoyo en la interacción en el salón de clase a nivel de contacto linguistic y diferencia cultural, y en la comprensión entre interfaces de políticas impuestas jerárquicamente, ideología lingüística y cambio de prácticas.
Ce livre explore la façon dont, dans diverses régions du monde, les chercheurs interprètent la notion de diversité linguistique dans les programmes de formation des enseignants. Dans chacun des neufs pays représentés dans ce volume (USA, Écosse, Japon, Finlande, Colombie, France, Nouvelle-Zélande, Canada et Mexique) la discussion concerne la manière dont les enseignants peuvent être encouragés et soutenus dans leur développement professionnel afin qu’ils puissent agir sur leur contexte éducatif et s’impliquer dans le changement. Que ces enseignants travaillent dans des programmes bilingues ou pas, les questions restent les mêmes : comment les aider à négocier les contacts de langues et les différences culturelles au sein de leur classe, comment les aider à comprendre les liens entre les politiques linguistiques éducatives, les idéologies langagières, et les nouvelles pratiques pédagogiques dans le contexte général de nos sociétés multilingues.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

ATSUKO KOÏSHI Construire le plurilinguisme à l’école au Japon: Analyse d’une expérience d’éducation interculturelle dans la ville de Fujisawa 67

Extract

ATSUKO KOÏSHI Construire le plurilinguisme à l’école au Japon : Analyse d’une expérience d’éducation interculturelle dans la ville de Fujisawa Résumé Cette étude vise à mettre en évidence, à travers l’analyse du programme de Kokusaï Rikaï Kyôryoku-in (coopérateurs pour la compréhension internationale, ou CCI), l’importance du rôle des enseignants dans la construction du multilinguisme à l’école. C’était Fujisawa-shi Kyôiku-Iinkaï, le Comité de l’instruction publique de la ville de Fujisawa, et non les enseignants eux-mêmes, qui a proposé en 2001 le programme CCI dans les écoles élémen- taires publiques de la ville. Il s’agit d’un programme dont l’objectif est d’introduire des activités ‘interculturelles’, rarement pratiquées au Japon. Cet objectif ambitieux semble aller à l’encontre non seulement des discours officiels mais aussi de la politique du Ministère de l’éducation nationale concernant l’enseignement des langues vivantes au Japon, politique largement centrée sur le seul apprentissage de l’anglais. Il est à noter que ce programme qui semble s’écarter de la politique du Ministère, est pourtant largement appuyé par les enseignants sur place qui sont conscients de l’importance de l’interculturel et ressentent le besoin de construire une éducation à l’altérité. Notre enquête a fait ressortir cependant qu’il n’est pas si facile, dans un pays comme le Japon, si fortement marqué par un « habitus monolingue », de mettre en place un enseignement de caractère interculturel. Tout en étant conscients de la valeur de la diversité linguistique et culturelle, aussi bien le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.