Show Less

Études pragmatico-discursives sur l’euphémisme - Estudios pragmático-discursivos sobre el eufemismo

Series:

Edited By Marc Bonhomme, Mariela de la Torre and André Horak

L’ouvrage renouvelle l’étude de l’euphémisme par une approche pragmatico-discursive. En particulier, il examine les dimensions énonciatives et socioculturelles de cette figure. De plus, il en clarifie les relations avec le tabou, la politesse et la langue de bois. Enfin, il approfondit la diversité des usages euphémiques écrits ou oraux dans une perspective comparative entre le français et l’espagnol.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

2. Aspects socio-pragmatiques de l’euphémisme. Aspectos sociopragmáticos del eufemismo

Extract

2. Aspects socio-pragmatiques de l’euphémisme Aspectos sociopragmáticos del eufemismo Un précieux moins-disant. La pragmatique de l’euphémisme conversationnel Anna Jaubert, Université de Nice Sophia Antipolis, BCL, CNRS, MSH Moins dire pour quoi faire? Pour répondre à la question rituelle de la pragma- tique, l’adjectif «précieux» inscrit dans le titre est doublement motivé: il rappelle que le moins-disant est précieux à une communication sociale lissée, consensua- lisée (d’aucuns diront aseptisée); mais il renvoie en même temps à une donnée historique où l’euphémisme faisait partie des traits caractéristiques du langage «prétieux», un langage qui surdéterminait les codes mondains. Or le mieux s’avère parfois l’ennemi du bien, et l’euphémisme qui s’emploie à gazer le pro- pos lui fait courir certains risques: perte de la transparence, ridicule des circon- locutions, soupçon d’enfumage, ou carrément échec (voir Bonhomme, 2005 & 2012) si le présupposé qui le motive vient à émerger. Dans une approche prag- matique, il convient de replacer l’euphémisme dans son environnement, contexte socioculturel aussi bien que cotexte proprement verbal. J’ai précédemment sou- ligné l’intérêt de cette double détermination1, qui confirme à quel point c’est en situation que la figuralité des figures se déclare, et que c’est là que s’affirme leur dimension éthique2. L’ethos que l’euphémisme projette est particulièrement sen- sible: de la bienséance à la langue de bois, en passant par le politiquement cor- rect, il participe d’un langage qui classe...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.