Show Less

Métamorphoses des genres

L’œuvre littéraire de Gilles Zenou

Sirkka Remes

Ce livre vient combler une lacune en nous proposant une première étude sur le romancier et philosophe juif Gilles Zenou (1957-1989). D’une lucidité étonnante, l’auteur décédé à l’âge de 31 ans a laissé une œuvre remarquable dans laquelle il ne cessait de s’interroger sur l’identité et l’altérité. Si les genres n’existaient que dans la métamorphose? Telle est la thèse proposée dans cet ouvrage qui ne se contente pas de présenter un auteur exceptionnel. Il l’étudie selon un point de vue original en jouant avec la polysémie du mot « genre » en français, référant à la fois aux genres littéraires, aux genres masculin et féminin et aux genres biologiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

III PARTIE : Métamorphoses des genres

Extract

103 Homme, femme, reptile et oiseau : du genre littéraire au genre sexuel Dans cette partie, je vais porter mon attention sur les métamorphoses des genres dans tous les sens du terme dans les contes des Nuits et du Livre des dupes ainsi que dans certains passages de Mektoub. Lorsque le narrateur bascule de l’écri- ture autobiographique au conte ou du conte philosophique à la poésie, que se passe-t-il quant aux personnages ? Que deviennent les hommes et les femmes décrits en termes réalistes quand l’on entre dans un monde fantasmatique ? Chez Zenou, les passages d’un genre littéraire à l’autre s’accompagnent souvent d’une métamorphose du genre dans l’autre sens du mot : le narrateur rêve de se trans- former en femme, reptile ou oiseau, refusant l’éducation à la virilité et la sépa- ration des sexes. Souvent, les personnages tentent de fuir les situations d’oppres- sion par la force de l’imagination : les prostituées rêvent d’être princesses ou le jeune écolier rêve de tuer son maître d’école. A l’instar des genres masculin et féminin, les genres littéraires sont des con- structions culturelles. Pourtant, on peut se demander si la narration, la volonté de structurer la pensée dans le temps n’est pas quelque chose d’universel et ainsi de « naturel ». Si les mêmes types de contes et mythes circulent dans les quatre coins du monde, ne pourrait-on pas en déduire que le conte est un genre uni- versel,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.