Show Less

Métamorphoses des genres

L’œuvre littéraire de Gilles Zenou

Sirkka Remes

Ce livre vient combler une lacune en nous proposant une première étude sur le romancier et philosophe juif Gilles Zenou (1957-1989). D’une lucidité étonnante, l’auteur décédé à l’âge de 31 ans a laissé une œuvre remarquable dans laquelle il ne cessait de s’interroger sur l’identité et l’altérité. Si les genres n’existaient que dans la métamorphose? Telle est la thèse proposée dans cet ouvrage qui ne se contente pas de présenter un auteur exceptionnel. Il l’étudie selon un point de vue original en jouant avec la polysémie du mot « genre » en français, référant à la fois aux genres littéraires, aux genres masculin et féminin et aux genres biologiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

IV PARTIE: De l’immaturité à la responsabilité

Extract

205 De la révolte à l’indépendance Les textes narratifs de Gilles Zenou ont tous quelque chose du roman d’édu- cation. Malgré son jeune âge, grâce à ses études de philosophie, Zenou acquiert une première maturité intellectuelle. Cependant, matériellement et émotionnelle- ment il est toujours resté un jeune homme dépendant de ses parents. Dans ses textes, la révolte contre l’autorité parentale, les coutumes et les compromis de la vie en société vont de pair avec une révolte contre l’ordre religieux. De même qu’un enfant nourri par sa mère crie qu’il n’a pas besoin d’aide, un croyant dans le doute crie qu’il n’a pas besoin de Dieu. Or, la révolte contre Dieu et la révolte contre les parents ont en commun le fait que, dans les deux cas, le révolté reste dépendant. La vraie indépendance ne se situe pas dans la négation. Le héros du Livre des cercles passe son temps à errer dans Paris et à se faire aider tandis qu’il clame haut et fort qu’il ne veut pas de Dieu ni de compassion. Ainsi, tout en niant Dieu il se réfugie dans ce qu’il nie. Cependant qu’il habite la révolte et le désespoir, il reste dans la logique du Même, critiquée par Levinas dans To- talité et infini : Le désespéré qui voudrait le néant ou la vie éternelle prononce à l’égard de l’ici-bas un refus total ; mais...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.