Show Less

La phénoménologie de la religion du jeune Heidegger et sa signification pour la théologie

Contribution à la critique de la religiosité africaine

Series:

José-Claude Mbimbi Mbamba

L’éternelle question des rapports entre la foi (religieuse) et la raison (humaine) intéresse aussi bien les philosophes que les théologiens. À chaque époque et suivant les auteurs ou les écoles, elle prend une coloration propre et une orientation particulière, de sorte que cette question ancienne n’est jamais dépassée, mais elle demeure toujours actuelle: l’éluder ou la négliger serait néfaste pour le destin même de la pensée. Le philosophe Heidegger aussi n’est pas resté indifférent à cette problématique. Un nombre impressionnant de ses écrits, cours, séminaires et conférences témoignent de son intérêt pour le motif théologique en général et pour la question de Dieu en particulier. Mais, quel lien peut avoir cette pensée heideggérienne avec les réalités africaines ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie: Rapports entre phénoménologie et théologie chez le jeune Heidegger

Extract

185 Après avoir exposé dans la première partie la phénoménologie heideggérienne de la religion chrétienne, nous nous adonnerons dans cette seconde partie à l'examen du rapport que le jeune philosophe établit entre celle-ci et la théologie d’une part, et d’autre part à la réflexion sur les interrogations qu'a soulevées et les fruits qu’a portés ou qu’est susceptible de soulever et de porter cette pensée féconde dans le débat ou le discours théologique. Ce faisant, notre intention n'est nullement de revenir (de nouveau) sur un thème excellement présenté, largement développé et profondément évalué par des études et publications antérieures, notamment celles d'Alfred Jäger, Richard Schaeffler, Annemarie Gethmann- Siefert, Pero Brkic, Philippe Capelle et bien d'autres encore633. Pour notre part, nous voulons nous pencher à nouveau sur la signification de la pensée heideggérienne et de la méthode herméneutico-phénoménologique dans la réflexion et le discours théologiques, en ciblant quelques aspects pouvant servir à d'autres horizons temporels, culturels et religieux, en l'occurrence celui africain. 633 Cf. G. NOLLER (Hrsg.), Heidegger und die Theologie. Beginn und Fortgang der Diskussion, München, 1967. 343 S.; A. GETHMANN-SIEFERT, Das Verhältnis von Philosophie und Theologie im Denken Martin Heideggers, Freiburg / München, Karl Alber Verlag, 1974. 340 S.; A. JÄGER, Gott. Nochmals Martin Heidegger, Tübingen, J.C.B. Mohr (Paul Siebeck), 1978. 514 S.; R. SCHAEFFLER, Frömmigkeit des Denkens? Martin Heidegger...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.