Show Less

Défis et enjeux de la médiation interculturelle

Perspectives plurilingues et transdisciplinaires

Series:

Edited By Nadine Rentel and Stephanie Schwerter

La médiation interculturelle cherche à établir des liens de sociabilité entre des individus issus de diverses cultures, tout en prenant en compte leurs traditions et leurs identités nationales différentes. Cet ouvrage invite à une réflexion sur la diversité culturelle, sur le plurilinguisme, sur la transculturalité ainsi que sur les enjeux scientifiques, politiques, artistiques, historiques et économiques de la médiation interculturelle. Le volume aborde cette thématique dans une perspective plurilingue et transdisciplinaire. Nous mobilisons quatre disciplines : la linguistique, la traductologie, l’histoire et la littérature, ce qui permet de réunir une pluralité de méthodes et d’approches théoriques et appliquées. C’est dans cette interdisciplinarité que réside le caractère novateur de ce volume.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Bénédicte de Buron-Brun: Vaincre les frontières linguistiques : la stratégie du traducteur

Extract

107 Vaincre les frontières linguistiques : la stratégie du traducteur Bénédicte de Buron-Brun Pau Le signe, comme le souligne Henri Meschonnic, est un ensemble de six paradigmes : modèles linguistique, anthropologique, philosophique, théologique, social et politique. Ce rappel est plus que nécessaire à une époque où, outre un appauvrissement lexical croissant1 – les jeunes générations se contentant d’environ cinq cents termes2 – et des normes grammaticales malmenées, les mots ne sont plus qu’une coquille vide (voir Senk 2011 et Sánchez Dragó 2008). Une langue de communication, de survie, sans désormais aucune attache culturelle à l’image de ce que l’on a voulu faire de l’anglais en le catapultant langue d’échanges internationale, donnant ainsi naissance au « globish », une pseudo-langue décriée y compris par les anglophones qui ne se reconnaissent absolument pas dans ce jargon. Il en va de même du « spanglish » (Vásquez Sween 2008, 64 sqq.), du « singlish » à Singapour (Dolven 1999, 34) ou du « chinglish » en Chine. Des pays en pleine émergence, plaques-tournantes de toutes les affaires, mais aussi de tous les trafics : les deux faces d’une même monnaie qui selon le degré de connaissance de l’Autre peuvent entraîner le succès ou l’échec. C’est pourquoi il est essentiel de retrouver le sens de sa propre langue, d’en mesurer toute la valeur et les conséquences. L’exemple pourrait nous être donné par les Etats-Unis où la Cour suprême fait un usage immodéré des dictionnaires depuis une...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.