Show Less

Défis et enjeux de la médiation interculturelle

Perspectives plurilingues et transdisciplinaires

Series:

Edited By Nadine Rentel and Stephanie Schwerter

La médiation interculturelle cherche à établir des liens de sociabilité entre des individus issus de diverses cultures, tout en prenant en compte leurs traditions et leurs identités nationales différentes. Cet ouvrage invite à une réflexion sur la diversité culturelle, sur le plurilinguisme, sur la transculturalité ainsi que sur les enjeux scientifiques, politiques, artistiques, historiques et économiques de la médiation interculturelle. Le volume aborde cette thématique dans une perspective plurilingue et transdisciplinaire. Nous mobilisons quatre disciplines : la linguistique, la traductologie, l’histoire et la littérature, ce qui permet de réunir une pluralité de méthodes et d’approches théoriques et appliquées. C’est dans cette interdisciplinarité que réside le caractère novateur de ce volume.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Nicole Pöppel: Les images de l’Autre véhiculées au travers des Expositions universelles de Paris au cours du XIXe siècle – réflexions et critiques dans la littérature

Extract

219 Les images de l’Autre véhiculées au travers des Expositions universelles de Paris au cours du XIXe siècle – réflexions et critiques dans la littérature Nicole Pöppel Siegen 1 Les Expositions universelles et l’intérêt du public Les Expositions universelles de Paris, au XIXe siècle, ne sont pas seulement des foires consacrées aux biens industriels et aux « marchandises » (Taine [1855] voir Benjamin 1982, 50), mais aussi un espace important accordé à la représentation culturelle de Soi et de l’Autre. Le nombre de visiteurs des cinq Expositions universelles qui ont lieu à Paris au XIXe siècle – dans les années 1855, 1867, 1878, 1889 et 1900 – s’élève à environ 100 millions (von Plato 2001, 107). Une énorme production littéraire tout comme de nombreux articles de presse de l’époque témoignent du grand intérêt que ces Expositions éveillent chez les contemporains. De nombreux écrivains comme Charles Baudelaire, Théophile et Judith Gautier, Jean Lorrain et bien d’autres s’y retrouvent pour découvrir et décrire les curiosités nouvelles. Ce sont, en particulier, les pavillons exposant les cultures étrangères et les curiosités « exotiques » qui captent le plus l’attention (voir Ory 2008, 13). Puisque « l’univers est dans Paris » (Bernard 2001, 238), c’est au cours de ces expositions internationales, surtout vers la fin du siècle, que prennent forme, grâce à elles, des idées plus spécifiques sur les relations interculturelles. Ces grands événements, qui durent plusieurs...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.