Show Less

Regards sur les « spectateurs »

Periodical Essay – Feuilles volantes – Moralische Wochenschriften – Fogli moralistici – Prensa moral

Series:

Edited By Klaus-Dieter Ertler, Alexis Lévrier and Michaela Fischer

Les dix-sept regards sur les « spectateurs » réunis dans le présent volume s’inscrivent dans un projet de recherche de longue haleine sur l’essai périodique en Europe. Le recueil prolonge la publication de plusieurs volumes dans notre collection sur les « Lumières » et la mise en place d’une base de données, tous consacrés aux « spectateurs » de langues romanes. À la différence de ces derniers, il envisage cependant non seulement les « spectateurs » français, italiens ou espagnols mais aussi des périodiques anglophones, russes ou germanophones. En élargissant ainsi la perspective, cet ouvrage espère mieux prendre en compte le rayonnement des « spectateurs » à l’échelle mondiale. Et il tente en particulier de donner quelques éléments de réponse à une question essentielle : quelles sont les raisons qui ont permis à ces journaux, un siècle durant, et d’un bout du monde à l’autre, de connaître un succès sans précédent dans l’histoire de la presse littéraire ?
Ce livre contient des contributions en français, allemand, italien, espagnol et anglais.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract

Le 26 juin 1711, Joseph Addison s’interroge lui-même, dans le cent- unième numéro du Spectator, sur la fortune critique de son journal. Il ima- gine longuement la façon dépassionnée et équitable dont un « historien futur »1 parlera de son périodique plusieurs centaines d’années après sa pu- blication. De manière plus générale, Addison explique longuement dans ce numéro qu’ « il ne faudra pas moins de trois siècles »2 avant de pouvoir considérer son époque avec le recul nécessaire à la lucidité. À présent que trois siècles exactement se sont écoulés, les chercheurs sont-ils pour autant à même, comme le supposait Addison, de regarder le Spectator avec la rigueur et l’impartialité nécessaires ? C’est le pari que les dix-sept cher- cheurs ayant contribué à ce volume ont tenté de relever, en l’appliquant non seulement au Spectator mais à l’ensemble des périodiques dérivés de ce modèle. Un genre introuvable ? Envisager le phénomène des « spectateurs » à l’échelle internationale peut néanmoins apparaître comme une impossible gageure. On désigne en effet sous ce titre un ensemble extraordinairement hétérogène, composé de mil- liers de journaux parus tout au long du XVIIIe siècle, en Angleterre d’abord, puis dans le reste de l’Europe et jusqu’en Amérique. Certes, ces pério- diques ont une origine commune : à des titres divers, les auteurs de « spec- tateurs » sont tous les héritiers du p...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.