Show Less

Le personnage du scientifique et la crise de l’identité masculine dans la littérature narrative de langue allemande (1910-1940)

Series:

Nicolas Heslault

Le personnage du scientifique est dans la littérature de langue allemande, d’une part, le symbole du dialogue entre science et littérature et, d’autre part, un représentant emblématique de la crise identitaire masculine au début du XX e siècle. Les textes littéraires étudiés sont deux romans d’Ernst Weiß : La Galère (1915) et Georg Letham, médecin et meurtrier (1931), une nouvelle d’Arthur Schnitzler : La Nouvelle rêvée (1925), ainsi que deux romans de Hermann Broch : La Grandeur inconnue (1933) et Le Tentateur (1936). Les trois axes de ce travail de recherche sont la représentation littéraire des identités sexuées et de leur rapport au savoir, la conception qu’ont les auteurs de la science et de la connaissance, ainsi que le rôle joué par la littérature dans l’élaboration de nouveaux savoirs.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

IV. Manifestations de la crise identitaire du scientifique

Extract

1. Le scientifique complice ou victime de la science déshumanisée ? Le rapport que le personnage scientifique entretient avec la pratique scientifique soulève de nombreuses interrogations. En effet, depuis le XIXe siècle s’est déve- loppée l’image du savant faisant preuve d’engagement héroïque pour la science636. Il s’agit dans ce chapitre de mettre en relief la relation ambiguë fai- sant du personnage scientifique à la fois un complice, mais aussi une victime d’une science déshumanisée et déshumanisante. Cette dernière fait d’un côté office de refuge protecteur pour le protagoniste masculin en crise, alors qu’elle devient, d’un autre côté, une prison pour le chercheur, dans la mesure où une relation de dépendance s’établit. Les rouages de ce mécanisme complexe consti- tuent l’originalité de la crise identitaire du personnage scientifique masculin dans la littérature narrative de langue allemande du début de XXe siècle. 1.1. La froideur du scientifique ou le refoulement des sentiments L’étude des sentiments masculins a peu retenu l’attention des chercheurs dans le domaine des études sur la masculinité, et encore moins en lien avec la littérature. Pourtant, cette dernière se prête particulièrement bien à l’étude de ce sujet puisque, comme le note Erhart, elle permet de réunir la sphère publique et privée de la masculinité637. Partant de ce constat, nous allons tenter d’aborder cette thématique complexe à l’exemple des textes littéraires étudi...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.