Show Less

La collaboration au Luxembourg durant la Seconde Guerre mondiale (1940–1945)

Accommodation, Adaptation, Assimilation

Series:

Vincent Artuso

Les autorités luxembourgeoises étaient prêtes à collaborer avec l’Allemagne nazie pour préserver l’indépendance de leur pays. L’occupant préféra annexer le Grand-Duché sans contrepartie. Les Luxembourgeois furent soumis à une politique de germanisation et de nazification. Alors que la Résistance à l’occupant ne se mit en place que très progressivement, certains optèrent pour l’accommodation, jugeant qu’ils ne pouvaient rien changer aux circonstances. D’autres s’adaptèrent à l’ordre nouveau, pensant obtenir des concessions. Enfin, une minorité notable s’assimila totalement au peuple allemand, tel que le définissait le régime national-socialiste. Ces comportements variés évoluèrent tout au long de la période d’occupation. Dans ce livre, ces années ne sont pas abordées comme un bloc homogène, mais comme une succession de phases fort différentes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

5e Partie. La collaboration en dehors des frontières

Extract

5e Partie La collaboration en dehors des frontières 311 Chapitre 13 – Les sections étrangères de la VdB 13.1. La VdB en France Dans une lettre qu’il adressa le 12 novembre 1940 à Joseph Bech, Antoine Funck, chargé d’affaires luxembourgeois à Paris...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.