Show Less

Regards français sur le conflit nord-irlandais

Series:

Karine Deslandes

Les journalistes français n’ont pu rester insensibles au conflit qui s’est déroulé en Irlande du Nord de 1968 à 1998. Dans la presse d’information politique et générale, ils ont livré à leurs lecteurs leurs perceptions des causes des Troubles nord-irlandais. Ils ont dévoilé leurs positions quant à la politique britannique menée en Irlande du Nord et à la violence paramilitaire de l’IRA et des groupes loyalistes. Ils ont également réagi aux différentes initiatives de paix entreprises. Il apparaît que les contingences de la vie politique française, le clivage gauche/droite très marqué en France ainsi que l’Histoire de France ont joué un rôle indéniable dans la formation de l’image médiatique française du conflit nord-irlandais.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

REMERCIEMENTS

Extract

Je tiens à exprimer ma reconnaissance aux nombreuses personnes qui, par leurs conseils, leur aide administrative ou technique ou leur soutien moral m’ont per- mis de mener à bien ce travail : un grand merci au Professeur John Gillespie, directeur de l’École de langues et de littérature de l’Université d’Ulster, pour m’avoir orientée vers ce sujet et avoir accepté de diriger ma thèse doctorale, au Department of Education and Learning d’Irlande du Nord, qui m’a octroyé pen- dant trois ans une bourse de recherche substantielle, sans laquelle ce projet n’aurait jamais vu le jour. J’exprime également toute ma gratitude aux Professeurs Wesley Hutchin- son de l’Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle et Richard Deutsch de l’Université Jean Moulin, Lyon 3 (et ancien correspondant en Irlande du Nord du Figaro, du Monde puis de L’Express), ainsi qu’aux Professeurs Graham Gar- gett et Terence O’Keeffe de l’Université d’Ulster pour leurs conseils et commentaires constructifs sur mon travail. Je tiens également à remercier le service de presse et l’équipe de la Sédéco de la Bibliothèque publique d’Information du centre Georges Pompidou à Paris, ainsi que les bibliothécaires du Linen Hall Library à Belfast pour leur aide pré- cieuse. J’exprime également ma reconnaissance à l’Université de Buckingham pour m’avoir donné les ressources nécessaires à la publication de ce travail. Un grand merci également au Dr Eamon Maher, directeur du NCFIS (Na- tional Centre for Franco-Irish Studies) et président de l’AFIS (Association for Franco-Irish Studies) ainsi qu’aux Éditions Peter Lang qui me...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.