Show Less

Regards français sur le conflit nord-irlandais

Series:

Karine Deslandes

Les journalistes français n’ont pu rester insensibles au conflit qui s’est déroulé en Irlande du Nord de 1968 à 1998. Dans la presse d’information politique et générale, ils ont livré à leurs lecteurs leurs perceptions des causes des Troubles nord-irlandais. Ils ont dévoilé leurs positions quant à la politique britannique menée en Irlande du Nord et à la violence paramilitaire de l’IRA et des groupes loyalistes. Ils ont également réagi aux différentes initiatives de paix entreprises. Il apparaît que les contingences de la vie politique française, le clivage gauche/droite très marqué en France ainsi que l’Histoire de France ont joué un rôle indéniable dans la formation de l’image médiatique française du conflit nord-irlandais.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CONCLUSION GÉNÉRALE

Extract

En tant que principale source d’information, les médias français ont permis la mise en place d’une mémoire collective française sur l’Irlande du Nord, inexis- tante ou presque jusqu’en 1968. L’analyse, avec le recul historique dont nous disposons aujourd’hui, des images médiatiques développées au cours des trois décennies, des réactions et positionnements des journalistes français qui ont couvert les « Troubles », donne une bonne indication de cette mémoire collec- tive française1. Il est important de souligner que les perceptions journalistiques du conflit ont pu être dénaturées en fonction de plusieurs éléments : en amont, l’information en provenance d’Irlande du Nord subissait un traitement de la part des autorités britanniques, des partis politiques, des organisations paramilitaires, engagés dans une guerre de propagande féroce, sur lequel la presse française ne possédait aucune influence. En aval, il apparaît que les contingences de la vie politique française, les réminiscences de l’Histoire de France ou le système de pensée idéologique de certaines publications aient joué un rôle dans la formation de l’image médiatique française du conflit nord-irlandais. Représentations médiatiques françaises des « Troubles » Comme nous l’avons observé dans la première partie, les journalistes français ont, dès 1969, adopté une position pro-nationaliste. Ils ont véhiculé l’image idéalisée d’une minorité catholique pauvre, isolée, vivant dans des « ghettos », privée de ses droits...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.