Show Less

Téo Spychalski

Dépassement scénique du littéraire

Series:

Renata Jakubczuk

Issu du groupe polonais qui avait initié au Théâtre Laboratoire une réflexion sur la nostalgie toujours renouvelée des sources du théâtre, participant à une expérience nouvelle dont il avait été l’un des supports, Téo Spychalski s’est frayé par la suite un chemin original. En 1982, il se joint au Groupe de la Veillée à Montréal et devient son directeur et principal metteur en scène. Son travail scénique s’est développé à partir d’un postulat esthétique qui oppose « scénique » et « littéraire ». D’une adaptation à l’autre émerge une nouvelle compréhension du littéraire, mais toujours basée sur l’intensité de la présence de l’acteur sur scène. En s’inscrivant dans différentes perspectives critiques, cette étude se propose de présenter l’originalité de la création artistique de Téo Spychalski.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie : Répertoire – symbiose du texte et de la scène

Extract

117 Chapitre V Till l’Espiègle/Journal de Nijinski Et n’oublions pas que ce n’est pas une « pièce » ou un « livre » que Nijinski a écrit : il s’est écrit lui-même. Le Groupe de la Veillée 1. Genèse Après avoir rejoint le groupe montréalais, Téo Spychalski a commencé à mettre en œuvre (scène) ses projets artistiques. La source littéraire sur la base de laquelle il a créé son premier spectacle a certainement été une surprise pour le public québécois car Le Journal de Vaslav Nijinski ne figure pas dans le répertoire dramatique ordinaire. Il n’appartient même pas à la « vraie littérature ». Rédigé par un artiste sombrant dans la schizophrénie, ce texte rassemble des mots, des phrases, des fragments de récits incohérents, illogiques ; il présente des pensées qui se contrarient très souvent mais qui viennent d’un génie, d’un individu pas comme les autres, d’un être humain tragiquement solitaire dans sa souffrance. Ce choix est moins étonnant quand on prend en considération les canevas littéraires exploités par le Théâtre Laboratoire qui ont toujours visé le travail de l’acteur et son engagement physique dans l’interprétation du rôle et la création du personnage. L’idée de créer un spectacle basé sur les écrits de Nijinski vient du fondateur du Groupe de la Veillée, Gabriel Arcand. Il a découvert le texte nijinskien en 19801, un an avant l’arriv...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.