Show Less

Les réseaux du fer

Information, renseignement économique et sidérurgie luxembourgeoise entre France, Belgique et Allemagne 1911–1940

Series:

Gérald Arboit

Quel est le rôle de l’information dans l’activité économique ? Question fondamentale à la base de l’intelligence économique, elle est trop souvent négligée par les opérateurs. Elle guida les choix d’Emile Mayrisch à chaque étape de l’histoire de l’Arbed. Depuis la création de cette entreprise sidérurgique (1911) jusqu’à son avènement comme une industrie mondiale, dans l’entre-deux-guerres, ces choix stratégiques fondés sur l’information ont également eu des conséquences sur la structure économique luxembourgeoise. Ces mutations attirèrent l’attention de la Belgique et de la France, vainqueurs (1918) d’une Allemagne qui ne comprit jamais le Luxembourg. Si la dynamique de Mayrisch ne s’émoussa pas après sa disparition, ses successeurs furent moins habiles à manier l’information.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 1 L’information sur la sidérurgie luxembourgeoise

Extract

Le premier XXe siècle (jusqu’en 1940) se caractérisa par une transformation ma- jeure de l’information européenne Les évolutions techniques autour de l’image, avec le développement de l’affiche commerciale, l’arrivée de la photographie et le développement du cinéma, furent nombreuses Conjuguées à un bouleverse- ment économique lié à l’expansion des quotidiens populaires à « un sou », elles entraînèrent une mutation des contenus, en même temps qu’une démocratisa- tion de la nouvelle et du journalisme « D’éducateurs, les journaux deviennent informateurs », notait à la veille de la deuxième « guerre civile européenne »1, Auguste de Chambure, dans l’ouvrage qu’il consacrât à la presse2 Ce basculement dans une première «  société de l’information  »3, fondée sur un accès à la connaissance par l’entremise des médias, se traduisit d’abord par une accélération de la segmentation du marché de la presse écrite Alors que la presse d’opinion accusait un sérieux recul, les journaux affichèrent une plus grande diversité, voyant apparaître aux côtés des magazines une presse technique et professionnelle S’il était encore impropre de parler de journaux économiques, tant les questions abordées ne s’éloignèrent guère des questions politiques, comme les débats budgétaires nationaux, et financières, une cer- taine presse commençait à parler d’économie de façon autonome et spécia- lisée Son histoire restait à faire et l’aborder fut ardu «  Le recensement des centaines de ces feuilles n’a pas...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.