Show Less

Petit dictionnaire de liturgie et de théologie sacramentaire

Ngalula Tumba

Ce dictionnaire est non seulement un outil de travail, mais aussi un véritable vade mecum pour tous ceux qui étudient et ceux qui enseignent la liturgie et la théologie des sacrements, pour les agents pastoraux et pour toute personne soucieuse de creuser et de se ressourcer davantage dans ces domaines.
L’homme rend culte à Dieu, particulièrement dans la tradition catholique, à travers différentes prières et célébrations liturgiques. Ces célébrations sont garnies des signes, symboles, couleurs, images, paroles, rites, etc., dont le sens est parfois non seulement obnubilé, mais aussi et surtout obombré soit par une répréhension drastique et une ignorance tragique, soit par une appréhension magique, ce qui crée une confusion tant chaotique que cabalistique. Ce dictionnaire rassemble plus de 600 entrées dispatchées et enchevêtrées entre mots, concepts et expressions accompagnés de leurs étymologies et de diverses nuances historico-théologiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

A

Extract

Ablution (n.f.) : du latin ablutio, du verbe abluere, enlever en lavant ; action du prêtre qui, au cours de la messe se purifie les mains à l’offertoire, s’es- suie les doigts puis essuie le calice avec le purificatoire après la commu- nion. Le mot est le plus souvent utilisé au pluriel : « faire les ablutions ». Voir eau, aspersion, baptême, purification. Absidal, ale, aux (adj.) : relatif à l’abside ; on dit aussi absidial. Abside (n.f.) : du grec hapsis, voûte ; partie arrondie en hémicycle ou en polygone de certaines églises, se trouvant derrière le chœur. Voir chevet. Absidial, iale, iaux (adj.) : relatif à l’abside ; on dit aussi absidal. Absidiole (n.f.) : petite chapelle en demi-cercle d’une abside. Absolution (n.f.) : du verbe absoudre, du verbe latin absolvere, délier, dé- nouer ; la rémission des péchés accordée par le prêtre après la confession dans le sacrement de pénitence. C’est ce en quoi consiste le signe sacra- mentel efficace entant que sentence judiciaire du sacrement de pénitence. Les paroles prononcées par le prêtre pour absoudre, sans oublier l’aveu de celui qui se confesse, constituent la forme (parole) du sacrement de pénitence. Selon les circonstances, l’absolution peut être individuelle (faite pour une seule personne) ou collective (faite pour un groupe de personnes), selon que la célébration pénitentielle est individuelle ou col- lective (cf. can. 960–963). Voir pénitence, confession. Absoute (n.f.) : du latin absolvere, délier, dénouer ; ensemble des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.