Show Less

Petit dictionnaire de liturgie et de théologie sacramentaire

Ngalula Tumba

Ce dictionnaire est non seulement un outil de travail, mais aussi un véritable vade mecum pour tous ceux qui étudient et ceux qui enseignent la liturgie et la théologie des sacrements, pour les agents pastoraux et pour toute personne soucieuse de creuser et de se ressourcer davantage dans ces domaines.
L’homme rend culte à Dieu, particulièrement dans la tradition catholique, à travers différentes prières et célébrations liturgiques. Ces célébrations sont garnies des signes, symboles, couleurs, images, paroles, rites, etc., dont le sens est parfois non seulement obnubilé, mais aussi et surtout obombré soit par une répréhension drastique et une ignorance tragique, soit par une appréhension magique, ce qui crée une confusion tant chaotique que cabalistique. Ce dictionnaire rassemble plus de 600 entrées dispatchées et enchevêtrées entre mots, concepts et expressions accompagnés de leurs étymologies et de diverses nuances historico-théologiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

H

Extract

Habit (liturgique) (n.m.) : tout vêtement utilisé pour une célébration litur- gique. Voir paramentitque. Heures (n.f.pl.) : les Heures dites canoniales sont les sept moments (cf. ps 118, 164 : « sept fois chaque jour je te loue ») de la journée où les moines, chanoines, prêtres diacres (et même tout chrétien) doivent chanter ou lire les sept parties de l’office divin. Elles sont consignées dans le bréviaire, différent suivant qu’il s’adresse à des moines ou à des prêtres séculiers. On distingue les grandes Heures (matines, laudes et vêpres) et les petites Heures (prime, tierce, sexte, none et complies). Dans le rite romain, elles se succèdent dans l’ordre suivant : matines, laudes (souvent réunies), prime, tierce, sexte, none, vêpres et enfin complies avant le coucher du soleil. La liturgie des Heures est l’écrin de l’Eucharistie : elle y prépare et elle lui permet de rayonner dans toute la journée. Voir office divin, liturgie. Homélie (n.f.) : du grec homilia, conversation, entretien ; c’est la parole sur la Parole qui fait écho à ce que proclame l’Écriture, qui montre comment elle se réalise, qui suggère quelques unes des implications pratiques de la foi et de l’Évangile. Elle se distingue ainsi de l’explication exégétique d’un texte, au demeurant impossible en quelques minutes. Située aussitôt après la lecture de l’évangile, son but est d’actualiser pour l’assemblée les textes des lectures du jour et d’introduire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.