Show Less

La canonisation littéraire et l’avènement de la culture de masse

La collection «Les Grands Écrivains Français» (1887–1913)

Series:

Dragoș Jipa

À la fin du XIXe siècle en France, la canonisation littéraire passe non seulement par l’école républicaine, mais aussi par les collections pour le grand public. Le diplomate Jean-Jules Jusserand dirige chez Hachette la collection Les Grands Écrivains Français qui devient une entreprise éditoriale importante à l’époque de la « Troisième République des Lettres » (A. Compagnon). Cette étude a l’ambition de décrire le processus collectif de canonisation à l’œuvre, pour en identifier les acteurs et leurs rôles respectifs (dont celui du directeur de collection), les mécanismes éditoriaux (les contraintes de la publication en série) et les discours dominants sur les grands écrivains de l’histoire de la littérature comme images de la grandeur nationale.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction. Comment lire une collection ?

Extract

7 Introduction. Comment lire une collection ? L’histoire de la littérature a subi de grands changements ces dernières décennies. Les transformations par lesquelles est passée sa discipline-mère, l’histoire, l’ont profondément affectée et cela est visible tant du côté des historiens, qui parlent d’une « histoire du littéraire » et proposent « des contextualisations permettant de replacer les écrits au sein de l’ensemble des actions qui leur donnaient sens »1, que du côté des littéraires, qui à présent ne souhaitent plus « une histoire de la littérature telle qu’en elle-même le temps ne l’aurait jamais changée, mais le récit des acceptions différentes, infléchies que le mot littérature reçut tout au long de l’histoire »2. Ainsi, la meilleure manière de caractériser l’histoire de la littérature pourrait être celle de Roger Chartier, qui la considère comme une « histoire des différentes modalités de l’appropriation des textes »3. Ses domaines d’enquête se- raient dans ce cas la définition historicisée de la littérature, son canon changeant et ses frontières poreuses, ainsi que les catégories qui construisent l’institution littéraire (comme les notions d’auteur, d’œuvre, de livre, d’écriture, de copyright, etc.). Contre l’ancienne Histoire de la Littérature téléologique et anachronique, cette approche met au centre la notion d’appropriation, c’est-à-dire le processus par lequel les récepteurs participent à la création du sens transmis par le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.