Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

Le cas du luthéranisme dans l’histoire de l’Estonie – d’une détermination externe à l’Église du peuple estonien

Extract

Andres Andresen et Anu Raudsepp

Le cas du luthéranisme dans l’histoire de l’Estonie – d’une détermination externe à l’Église du peuple estonien

Introduction au module

Durant la violente croisade livonienne au début du XIIIe siècle, la population de l’Estonie actuelle fut sous la domination des souverains germano-danois et d’une nouvelle religion. Les populations locales furent christianisées. Désormais, le catholicisme romain devint la seule et unique religion. Lentement mais sûrement, les ancêtres des Estoniens formèrent une classe paysanne dépendante sous le pouvoir séculier et ecclésiastique de la nouvelle élite d’origine étrangère, la minorité germano-balte. Durant les siècles suivants, les Germano-Baltes ne représentèrent jamais plus de 5 % de la totalité de la population.

Après une série de guerres longues et sanglantes, le sol estonien passa, au début du XVIIe siècle, sous la domination des monarques suédois. Pour les affaires locales, les Germano-Baltes, qui entretenaient de tout temps divers contacts avec les pays allemands, conservèrent encore largement leur pouvoir. Un changement majeur, qui avait débuté plus tôt, – la réformation luthérienne – connut son achèvement sous le roi Gustave II Adolphe qui conduisit également la Suède à une suprématie politique et militaire pendant la Guerre de Trente Ans.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.