Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Edited By Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

Pourquoi la « colonisation » en tant que concept porte à confusion. Recherche d’alternatives en historiographie

Extract

Karel Van Nieuwenhuyse et Idesbald Goddeeris

Pourquoi la « colonisation » en tant que concept porte à confusion. Recherche d’alternatives en historiographie

Introduction au module

Dans l’histoire en tant que branche du savoir aussi bien que dans l’enseignement de l’histoire, les concepts-clés sont d’une grande importance. Ils apportent de l’ordre dans la grande masse des événements du passé et structurent la discipline historique. Les concepts-clés donnent un nom à des problématiques qui sont à peu près les mêmes, bien qu’elles apparaissent dans des phénomènes et des événements différents. La colonisation est l’un de ces concepts qui tentent de mettre un grand nombre de faits historiques similaires sous le même chapeau. Toutefois, au fil de ces dernières décennies, cette notion est devenue trop large et trop générale et par là même un concept-clé portant à confusion, utilisé dans des contextes trop différents et avec un trop grand nombre de significations distinctes. L’expansion européenne outre-mer, l’interventionnisme des États-Unis et de l’URSS pendant la guerre froide, l’impérialisme non-européen, toutes les relations de dépendance à l’intérieur des États ou des continents, les relations de savoir et de pouvoir etc. : tous ces phénomènes ont été décrits par différents chercheurs comme des faits de « colonisation » bien qu’ils représentent tous des expériences très différentes, non seulement intrinsèquement, mais également en termes de situation dans le temps et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.