Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

À qui appartient le passé polonais ? L’histoire polonaise vue par l’Europe occidentale et par la Pologne

Extract

Klaus-Michael Guse, Claudia Kraft, Daniel Groth et David Schäfer

À qui appartient le passé polonais ? L’histoire polonaise vue par l’Europe occidentale et par la Pologne

Introduction au module

Le module est construit autour de l’analyse d’un article de presse. Dans cet article du 11 juillet 2003, Adam Krzemiński (né en 1945), journaliste et publiciste, critique le comportement paternaliste des Européens de l’Europe occidentale vis-à-vis des candidats à l’adhésion à l’Union européenne et le compare avec l’attitude ignorante et « impérialiste » de l’Europe occidentale vis-à-vis de la moitié orientale du continent depuis l’époque des Lumières.

L’auteur réagit à une initiative venant d’intellectuels de l’Europe occidentale autour de Jürgen Habermas (né en 1929) et Adolf Muschg (né en 1934). Ils souhaitaient former une avant-garde du « ancien » « noyau européen » engagée pour la paix. Cette idée émergea suite à la participation de la Pologne à la guerre des États-Unis contre l’Irak. Dans son article, Krzemiński s’en prend à la manière dont la Pologne est considérée par l’Europe occidentale et suggère que cette perception n’a pas fondamentalement évolué depuis les partages de la Pologne : « Hier Kant, aujourd’hui Habermas ». Aujourd’hui encore, on verrait l’Europe de l’Est (ici la Pologne) comme arriérée et écartée des normes de l’Europe de l’Ouest. Il oppose la culture de mémoire polonaise à la conscience historique de la bourgeoisie allemande qui voit la Pologne, tout d’abord, comme une masse...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.