Show Less
Restricted access

Colonisation et décolonisation dans les cultures historiques et les politiques de mémoire nationales en Europe

Modules pour l’enseignement de l’histoire

Uta Fenske, Daniel Groth, Klaus-Michael Guse and Bärbel P. Kuhn

Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d’un passé européen commun et contient un matériel d’enseignement propre à être utilisé dans les cours d’histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l’UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l’histoire en Europe.
Show Summary Details
Restricted access

Les modes d’interprétation coloniaux dans les bandes dessinées suisses

Extract



Introduction au module

« Globi » est un personnage de bande dessinée suisse. Il a été créé dans les années 1930 et était, à l’origine, un personnage de publicité pour la chaîne de grands magasins répondant au nom de « Globus » (« le globe ») et qui vendait, entre autres choses, des produits « exotiques » venant des colonies (« Kolonialwaren »). Les histoires de Globi devinrent rapidement extrêmement populaires, en particulier dans la partie germanophone de la Suisse. La série existe encore aujourd’hui.1

Comme l’a montré la philosophe suisse Patricia Purtschert, les livres de Globi appartenaient à une série plus importante de livres et de pièces audio pour enfants au XXe siècle qui utilisaient des images coloniales pour mettre l’accent sur certaines des vertus « suisses » représentées par les principaux personnages de ces histoires : leur audace, leur assiduité dans le travail et leur intelligence. En Suisse, comme dans la plupart des pays occidentaux, les années 1970 furent également marquées par l’apparition des premières critiques antiracistes. Des mouvements sociaux et des chercheurs appartenant aux sciences sociales commencèrent ainsi à dénoncer « Globi » et d’autres livres pour la jeunesse pour leur racisme, leur sexisme et plus généralement pour leur chauvinisme éclatants.2

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.