Show Less
Restricted access

Perspectives pragmatiques sur le discours littéraire

Mihaela Chapelan

L’ouvrage examine la manière dont les études littéraires ont su tirer profit de l’élaboration des concepts fondamentaux de la pragmatique. Tout en envisageant le phénomène littéraire comme un dispositif communicationnel, l’auteure insiste sur ses particularités et met en évidence les remodelages successifs subis par des notions comme : le contexte littéraire, les actes de langages fictionnels, la référence etc. L’auteure accorde une attention particulière à l’identité des protagonistes fondamentaux de la communication littéraire, à savoir le couple formé par l’énonciateur et l’énonciataire.
La deuxième partie du livre se propose de mettre la théorie à l’épreuve des textes et offre des modèles d’approche pragmatique d’œuvres littéraires diverses, appartenant surtout à l’espace culturel français et francophone contemporain.
Show Summary Details
Restricted access

Référence et autoréférence dans Allah n’est pas obligé d’Ahmadou Kourouma

Extract



Ahmadou Kourouma reste l’une des voix les plus puissantes et les plus déroutantes de la littérature francophone contemporaine. Son œuvre n’est pas très vaste, mais les quatre grands romans qu’il a publiés à partir de 1967 jusqu’à 2003, l’année de sa mort, ont réussi à l’imposer comme une conscience éthique et artistique de premier rang. Les prix littéraires qu’il a remportés (Amerigo Vespucci, Renaudot et le Goncourt des lycéens) témoignent de cette consécration.

Pourtant, son parcours biographique n’est pas commun pour un écrivain de nos jours, notamment si l’on regarde du point de vue de la grande métropole européenne. Né en Côte d’Ivoire, Ahmadou Kourouma s’engage comme tirailleur dans l’armée française durant la guerre d’Indochine. À la fin de la guerre, il va en France pour suivre des cours qui n’ont rien à voir avec le métier d’écrivain, se préparant à devenir ingénieur. Lorsque la Côte d’Ivoire obtient son indépendance, il rentre au pays, mais constatant que le nouveau pouvoir tourne à la dictature, il préfère s’auto-exiler, pour marquer ainsi son opposition.

Dès son premier titre (Les soleils des indépendances) et jusqu’à son dernier roman (Allah n’est pas obligé) Ahmadou Kourouma s’avère être un écrivain engagé, qui n’arrête pas de parler des innombrables problèmes auxquels est confronté le continent africain. Ainsi, après la chronique des combats cruels pour l’indépendance...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.