Show Less
Restricted access

Henri Michaux. Interventions poétiques d’un homme en –«mane»

Monica Tilea

Issu d’une traversée originale de l’œuvre d’Henri Michaux, ce livre propose une reconstitution de la phénoménologie du travail créateur à travers une démarche comparatiste centrée sur la relation isomorphe du couple – apparemment antinomique – du faire scriptural et du faire pictural. Cette approche novatrice reprend le modèle de lecture décrit par Michaux même dans le texte « Aventures de lignes » et, contrairement à la représentation conventionnelle d’un Michaux autocentré, elle met le devenir du créateur sous le signe de la dialectique de l’introspectif et du perceptif, des expériences physiques d’un corps sensoriel, de l’expression solidaire du manque et de l’invention, de la faiblesse et de l’agir, de la blessure et de l’intervention.
Show Summary Details
Restricted access

II. Le Travail Nocturne

Extract



1. Le faire rêvé

Après le déplacement dans des espaces extérieurs, nous assistons, chez Michaux, à un retirement, à un repliement sur soi, les textes de La nuit remue (1935) et d’Un certain Plume précédé de Lointain intérieur (1938) décrivant des mouvements réalisés dans un espace imaginaire, dont l’existence n’est plus conditionnée par celle de l’extériorité.

Ce chapitre aura pour objet, comme son titre le suggère aussi, l’analyse d’un type particulier de travail que nous appelons le travail nocturne, travail toujours créateur, mais qui a lieu dans des conditions différentes de celles du travail du nocturnal, antérieurement discuté.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.