Show Less
Restricted access

Le défi de la forme dans les nouvelles de Pierre Mertens

Une esthétique du genre narratif et une herméneutique existentielle

Series:

Julie Hahn

Cette thèse a pour objet l’étude des recueils de nouvelles de Pierre Mertens, écrivain belge, dont l’œuvre s’inscrit dans la littérature-monde en français. Dans l’hypothèse avancée, il s’agit de démontrer que, bien que l’intrigue s’estompe, de multiples réalités sont représentées. Celles-ci se rattachent à l’originel et à la vie au 20 e siècle, les fragments rassemblés reconstruisent le monde et visent sa totalité. Les domaines de la poétique de la nouvelle et une distinction narratologique (dits et non-dits) forment la charpente de la table des matières, les philosophies de l’existence soutiennent l’herméneutique existentielle. La découverte des structures complémentaires et des contenus témoignent du dialogue étroit entre les nouvelles qui sont à l’image de la valise à double fond.
Show Summary Details
Restricted access

4. Les articulations dans le champ social ou les postures existentielles

Extract



Dans ce chapitre, nous posons le regard sur les attitudes relationnelles qui, d’une part, participent de la formation identitaire, d’autre part, fondent les conflits et les rapports de force. La prémisse de ces considérations est la rencontre, elle admet des aspects positifs et négatifs, en tenant compte des situations extrêmes possibles, elle est à la fois essentielle et inévitable, enrichissante et destructive.

L’initiation constitue un aspect positif des rencontres, dans C, nous trouvons une citation qui affirme cette évidence :

« On veut rencontrer quelqu’un parce qu’on acquiert la conviction subite qu’on a encore rien compris et qu’une inconnue, n’importe laquelle, la première venue – uniquement la première venue –, vous apprendra au moins quelque chose, vous initiera au début de quelque chose… »1394

Toute rencontre symbolise l’espoir de découvertes nouvelles, elle favorise l’initiation et la compréhension de soi, en d’autres mots, en rencontrant Renée, André saisit l’opportunité de sortir de soi, de vivre l’altérité, d’accéder à une forme de liberté (« à être enfin à côté de soi, à échapper un instant à l’esclavage d’être, de rester soi »1395). Ainsi, nous reconnaissons que l’initiation est multiple, les connaissances acquises ne concernent pas seulement le monde mais aussi l’individu, l’identité et l’altérité. La récurrence du « soi » peut être mise en relation avec l’observation suivante :

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.