Show Less
Restricted access

Le défi de la forme dans les nouvelles de Pierre Mertens

Une esthétique du genre narratif et une herméneutique existentielle

Series:

Julie Hahn

Cette thèse a pour objet l’étude des recueils de nouvelles de Pierre Mertens, écrivain belge, dont l’œuvre s’inscrit dans la littérature-monde en français. Dans l’hypothèse avancée, il s’agit de démontrer que, bien que l’intrigue s’estompe, de multiples réalités sont représentées. Celles-ci se rattachent à l’originel et à la vie au 20e siècle, les fragments rassemblés reconstruisent le monde et visent sa totalité. Les domaines de la poétique de la nouvelle et une distinction narratologique (dits et non-dits) forment la charpente de la table des matières, les philosophies de l’existence soutiennent l’herméneutique existentielle. La découverte des structures complémentaires et des contenus témoignent du dialogue étroit entre les nouvelles qui sont à l’image de la valise à double fond.
Show Summary Details
Restricted access

V. Convergence d’expériences : l’Amérique de Franz Kafka et Pierre Mertens

Extract



1. Le modèle Franz Kafka

Nous pouvons le relire en tout lieu, Franz Kafka est assurément l’auteur qui apparaît comme le grand modèle de Mertens. Toutefois, ce goût de lecture qui peut être compris comme source nourrissante et d’inspiration pour l’auteur belge ne peut pas être confondu avec un modèle en vue d’imitation2063. L’exemplarité de Kafka ressort également d’une lecture de Czesław Miłosz : « L’œuvre de Franz Kafka peut servir d’exemple, œuvre étonnante car elle définit les caractéristiques de l’État-Léviathan avant qu’elles n’aient acquis leur forme matérielle (Czesław Miłosz, L’Immobilité de l’art, Fayard, 1988, p. 224.) »2064. Il est encore, en considérant l’art du roman européen au 20e siècle, une figure emblématique de la modernité tels Musil, Broch, Grombrowicz2065. Un vaste champ d’études et une « science » la kafkalogie2066 se sont consacrés aux textes de l’auteur tchèque. En vue d’introduire les aspects qui intéressent la présente étude, prenons l’essai intitulé Comment peut-on ne pas être tchèque ? Au début, le texte explique comment est née la relation entre Mertens et Kafka, dans une salle d’attente d’un cabinet médical où l’écrivain belge entame la lecture de La Muraille de Chine, s’ensuivent la lecture du Journal et, peu après, au cours d’un voyage en train, la Métamorphose qui comme, Mertens, l’affirme : « me métamorphosa, moi aussi »2067. L’expérience...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.