Show Less
Restricted access

Le Sens en mouvement

Études de sémantique interprétative

Series:

Christophe Gérard L. Cusimano

La sémantique contemporaine est traversée par un paradoxe rarement posé en l’état : si une majorité des linguistes ont admis avec Saussure (au moins depuis la publication des Écrits de linguistique générale) que toute appréhension du langage est tributaire d’un point de vue, ces mêmes linguistes considèrent comme une évidence l’existence de propriétés intrinsèques des lexèmes et des textes. Or ceux-ci ne nous sont jamais accessibles qu’à travers une lecture. Dans ce bref ouvrage, à travers des études sur les adjectifs dérivés de noms d’auteur, sur l’usage des expressions figées dans la bande-dessinée et sur leur devenir, mais encore sur des poèmes médiévaux relevant du non-sens, nous voudrions justement nous interroger sur cette tension entre propriétés des lexèmes et des textes d’une part et, d’autre part, parcours interprétatifs.
Show Summary Details
Restricted access

Annexes

Extract



Le buisson ardent

J’étais tombé dans un inextricable buisson. À grands cris, j’appelai le garde du jardin. Il accourut mais ne put m’atteindre.

– Comment avez-vous pu vous fourrer là-dedans ? cria-t-il. Revenez donc par le même chemin.

– Impossible, lui répondis-je, il n’y a pas de chemin. Je me promenais tranquillement perdu dans mes pensées et tout à coup me voici là ! Comme si le buisson avait poussé autour de moi. Je n’en sors plus, je suis perdu !

– Enfant ! dit le garde. Vous commencez par prendre un chemin défendu, vous entrez dans ce terrible buisson et puis vous vous plaignez … Vous n’êtes pourtant pas dans une forêt vierge ! C’est ici un jardin public. On vous en tirera.

– Un jardin public ! Mais cet affreux buisson n’est pas à sa place dans un jardin public … et comment me tirer de là si personne ne peut y entrer ? Si l’on veut essayer, c’est tout de suite. Voici le soir, jamais je ne passerai la nuit dans cet endroit. Je suis déjà tout égratigné, j’ai perdu mon lorgnon ; impossible de le retrouver et, sans lorgnon, je suis presque aveugle !

– Tout cela, c’est très bien, dit le garde, mais il vous faut patienter un peu, il me faut d’abord chercher des ouvriers pour frayer un chemin et, auparavant il me faudra quérir la permission du Directeur. Alors, un peu de patience et de courage, je...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.