Show Less
Restricted access

Le Sens en mouvement

Études de sémantique interprétative

Series:

Christophe Gérard L. Cusimano

La sémantique contemporaine est traversée par un paradoxe rarement posé en l’état : si une majorité des linguistes ont admis avec Saussure (au moins depuis la publication des Écrits de linguistique générale) que toute appréhension du langage est tributaire d’un point de vue, ces mêmes linguistes considèrent comme une évidence l’existence de propriétés intrinsèques des lexèmes et des textes. Or ceux-ci ne nous sont jamais accessibles qu’à travers une lecture. Dans ce bref ouvrage, à travers des études sur les adjectifs dérivés de noms d’auteur, sur l’usage des expressions figées dans la bande-dessinée et sur leur devenir, mais encore sur des poèmes médiévaux relevant du non-sens, nous voudrions justement nous interroger sur cette tension entre propriétés des lexèmes et des textes d’une part et, d’autre part, parcours interprétatifs.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion : herméneutique et perspective interprétative

Extract



A l’heure de conclure, nous pourrions rappeler combien l’entreprise sémantique est conditionnée par la notion de point de vue, contrainte dans son appréhension de l’unité envisagée par la modalité descendante du plus large au plus étroit. Cela devrait décourager une fois pour toutes tout projet typifiant-caractérisant du sens hors contexte. La sémantique des textes demeure toutefois, comme le constatait déjà François Rastier au début du siècle (2001 : 9), « un petit canton » de la linguistique, alors même que les besoins d’interpréter les textes se font toujours plus grands, en intelligence artificielle par exemple : à une époque de contrôle généralisé des contenus numériques, suivant des visées commerciale, sécuritaire (ou, au contraire, des ambitions de piraterie moderne), scientifique, l’enjeu est colossal mais toujours plus négligé dans ses fondements. Le mot-clé – et, à travers lui, son sens – n’a de valeur que contextuellement : ne pas prendre en compte les variables externes au texte pourrait par exemple conduire à mettre sur écoute de futurs terroristes comme des linguistes travaillant sur le lexique de l’islamisme67. En outre, l’ère qui s’ouvre, à travers l’omniprésence des textes numériques, contient en germes une révolution majeure puisque l’acte de lire s’accompagne d’une nette péjoration du livre papier (dont on sait la lecture plus lente mais un tiers plus efficace) et d’incursions de multiples perturbations de l’environnement textuel (vidéos, pubs, réactions, tags, etc.).

La linguistique...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.