Show Less
Restricted access

La terminología gramatical del español y del francés- La terminologie grammaticale de l’espagnol et du français

Emergencias y transposiciones, traducciones y contextualizaciones- Émergences et transpositions, traductions et contextualisations

Series:

Cécile Bruley and Javier Suso López

Esta obra examina la terminología gramatical del español y del francés: sus correspondencias o no correspondencias, sus filiaciones o ausencias de filiaciones. La terminología gramatical de estas dos lenguas está sometida a movimientos terminológicos como adaptación, sustitución, redefinición, creación neológica, calco. Estos movimientos son vinculados al quehacer propio de la comunidad de los gramáticos, o bien a su transposición hacia un contexto didáctico, produciéndose un retorno hacia nuevas descripciones y hacia nuevos términos.
Cet ouvrage examine la terminologie grammaticale de l’espagnol et du français : ses correspondances ou non correspondances, ses filiations ou absences de filiations. La terminologie grammaticale de ces deux langues est soumise à des mouvements terminologiques comme les adaptations, remplacements, redéfinitions, néologismes, calques. Ces mouvements sont mis en relief : ceux qui sont propres à la communauté des grammairiens, ceux qui sont liés à leur transposition en contexte didactique et aux contextes des apprenants, produisant ainsi des mouvements de retour vers de nouvelles descriptions et de nouveaux termes.
Show Summary Details
Restricted access

Capítulo 5: Le marqueur d’infinitif: le français face à l’espagnol

Extract



Introduction

← 150 | 151 → Quand on examine la production des manuels de grammaire destinés nommément à l’enseignement du français langue étrangère (FLE), force est de constater – et c’est l’un des faits remarquables qui alimente les processus de contextualisation des descriptions de la grammaire du français à travers le monde, qui constitue le thème général du présent recueil– que, malgré quelques petits aménagements, ces grammaires ne font la plupart du temps que reprendre le contenu des manuels destinés aux usagers francophones, sans chercher véritablement (malgré ce que certaines affirment) à adapter les descriptions de façon plus précise aux besoins spécifiques qu’impose la langue de contexte des apprenants étrangers, auxquels renvoie pourtant implicitement l’adjectif contenu dans la dénomination «FLE». Ce «conservatisme» se fait sentir dans de nombreux domaines, dont certains d’une importance considérable1, et nous allons présenter ici un cas tout à fait caractéristique, celui de l’identification des fonctions réelles du mot de dans des constructions du type il a décidé de partir ou il est normal d’hésiter.

La mauvaise interprétation de cette construction donne souvent lieu dans les manuels à des descriptions illogiques agrémentées de listes de cas particuliers à retenir: au verbe transitif direct demander (quelque chose) on ajouterait ainsi une préposition s’il est suivi d’un infinitif (demander de faire quelque chose), alors que l’infinitif dépendant de préférer n’est pas préc...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.