Show Less
Restricted access

L’avortement en Irlande : 1983–2013

Dimensions religieuses, socioculturelles, politiques et européennes

Series:

Edwige Nault

Alors que les sociétés modernes occidentales poursuivent des politiques permissives en matière d’avortement, la République d’Irlande est le seul pays en Europe à avoir inscrit le droit à la vie de l’« enfant à naître » dans sa constitution. Cette question, conditionnée par la doctrine religieuse, est utilisée comme un moyen d’observation privilégié du processus de sécularisation envisagé ici comme la perte d’autorité de l’Église catholique sur les attitudes, les comportements et l’État. Ce livre contextualise le sujet dans le cadre social, culturel, politique, religieux et identitaire d’un pays en pleine mutation, ainsi que dans l’espace européen.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3 : Sécularisation interne

Extract

| 61 →

Chapitre 3 : Sécularisation interne

Ce chapitre étudie l’autonomisation de la conscience individuelle envers les règles morales dictées par l’Institution et particulièrement la doctrine sur l’avortement. À des fins de contextualisation, nous proposons d’abord de cerner la sensibilité propre de l’individu envers ses croyances (Dieu, la vie après la mort, l’enfer…) puis de s’intéresser à l’éthique sexuelle et à la protection de la vie. Notre position est qu’il serait présomptueux de vouloir tirer des conclusions sur l’attitude des Irlandais envers l’avortement seul si l’évolution des croyances de l’individu et du respect apporté à d’autres questions morales n’est pas prise en compte.

A) Nature de la croyance

A.1 Croyance en Dieu

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.