Show Less
Restricted access

L’avortement en Irlande : 1983–2013

Dimensions religieuses, socioculturelles, politiques et européennes

Series:

Edwige Nault

Alors que les sociétés modernes occidentales poursuivent des politiques permissives en matière d’avortement, la République d’Irlande est le seul pays en Europe à avoir inscrit le droit à la vie de l’« enfant à naître » dans sa constitution. Cette question, conditionnée par la doctrine religieuse, est utilisée comme un moyen d’observation privilégié du processus de sécularisation envisagé ici comme la perte d’autorité de l’Église catholique sur les attitudes, les comportements et l’État. Ce livre contextualise le sujet dans le cadre social, culturel, politique, religieux et identitaire d’un pays en pleine mutation, ainsi que dans l’espace européen.
Show Summary Details
Restricted access

Première partie : Autonomisation de la conscience individuelle

Extract

| 25 →

Première partie : Autonomisation de la conscience individuelle

Introduction de la première partie

Comme cela a été évoqué dans l’introduction, l’émancipation tardive de la société irlandaise sur les questions d’éthique sexuelle renforce le sentiment que les Irlandais sont proches des enseignements de l’Église catholique. On peut rappeler que l’accès à un moyen de contraception43, puis la décriminalisation de l’homosexualité44 et la légalisation du divorce45 n’ont été obtenus que dans les années 80 et 90. Ces changements s’accompagnent conjointement d’une ouverture de la société à d’autres influences culturelles au sens large (mode de vie, croyances, consommation, etc.) par l’entremise des médias. C’est probablement le facteur qui a le plus contribué à enclencher le processus de sécularisation au niveau de la conscience individuelle, à changer les attitudes et les comportements. Ce processus, objet de la première partie, qui consiste en un recul des valeurs traditionnelles catholiques, s’observe, en particulier, dans les domaines touchant à l’éthique sexuelle dont l’avortement fait partie.

Les éléments permettant d’étudier l’évolution de la religiosité de la société irlandaise et l’attitude des Irlandais envers l’avortement font appel à des appréciations que cette recherche qualifie d’objectives et de subjectives. Dans le premier cas, il s’agit de chiffres permettant de mesurer concrètement une évolution en s’appuyant, par exemple, sur les données relatives au taux ou au nombre d’avortements. Dans le deuxième cas, il est question...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.