Show Less
Restricted access

Étude contrastive du slam en France et en Allemagne

Analyse linguistique du lexique sub- et non-standard de textes de slam

Series:

Marie-Anne Berron

Ce travail de recherche se veut être une étude comparée exploratoire du mouvement de poésie orale contemporaine et démocratisée qu’est le slam (Poetry Slam) en France et en Allemagne. Dans le but d’analyser les différences et ressemblances dans l’usage du sub- et non-standard, nous avons eu recours à l’observation participante selon Labov, à des interviews semi-directives ainsi qu’à une analyse qualitative et quantitative lexicale contrastée des corpora rassemblés sur le terrain. Ainsi notre thèse est la suivante : L’analyse lexicale de notre corpus permet de constater des phénomènes linguistiques similaires dans l’usage dus à un phénomène de globalisation croissant, mais permet également de constater des phénomènes divergents. Ces différences montrent que l’usage de certains phénomènes linguistiques peut être lié à la culture, au passé, et à l’actualité propres de chaque pays.
Show Summary Details
Restricted access

7 Réflexion comparative des corpora

Extract



Comme nous avons pu le remarquer au 4.3.3 de ce chapitre, le nombre de textes enregistrés en langue français est bien plus important que le nombre de textes enregistrés en langue allemande et malgré tout on retrouve un nombre d’occurrences appartenant au sub- voire non-standard ne montrant pas une différence conséquente.

Le corpus français comprend 815 occurrences tandis que le corpus allemand en contient 635. Il s’agit donc de 132 textes en langue française contre 87 textes en langue allemande. Je tiens tout de même à nuancer ces chiffres dans la mesure où le corpus allemand contient des textes écrits en langue anglaise par des anglophones et que nous n’avons pas pris en compte dans l’analyse du vocabulaire471. Nous remarquons également ici que malgré le nombre de textes prédominants en langue française, les occurrences présentant des particularités du sub- voire du non-standard ne sont pas forcément beaucoup plus nombreuses dans le corpus français (815 vs. 635).

Nous voulons tout d’abord présenter un tableau comparatif en pourcentage avant de procéder à l’analyse détaillée selon chaque catégorie :

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.