Show Less
Restricted access

Panaït Istrati de A à Z

Dolores Toma

Panaït Istrati a toujours eu le culte du dictionnaire, comme somme de connaissances variées, comme livre instructif mais ludique à la fois. Le dictionnaire a été aussi pour lui le principal outil d’apprentissage et d’approfondissement des sens de sa pensée et de celle des autres. À 32 ans, il apprenait le français en copiant un dictionnaire français-roumain sur des fiches. Quelques années plus tard, quand il se mettra à écrire lui-même en français, il le fera en ouvrant cent fois le Larousse pour voir comment écrire tel ou tel mot. Il acceptait néanmoins ces travaux forcés comme le sacrifice et la souffrance qu’il avait toujours cru être l’inévitable rançon du bonheur. Celui d’exprimer sa pensée et de faire entendre ses propres mots. Cela ne lui aurait peut-être pas déplu de savoir qu’il est lui-même devenu un dictionnaire.
Show Summary Details
Restricted access

Vagabond

Extract



De nombreux personnages rentrent dans cette catégorie, aussi bien que l’auteur lui-même, selon ses propres mots, ceux de sa mère, de Romain Rolland, d’Adrien de Jong ou de Nikos Kazantzakis. À 35 ans, avant de commencer à écrire, il se sentait « fatigué par 20 ans de vagabondage fou, par le travail, la misère, les nuits passées sans abri, des nuits tristes, le cauchemar de mes souvenirs, quand sur les rues d’Alexandrie, de Naples, de Beyrouth ou de Damas, je courais de tous les côtés, trempé par la pluie et affamé… »270.

Dix ans plus tard, sa façon de voyager aura beaucoup changé, mais le terme utilisé reste le même. Invité en Russie pour le dixième anniversaire de la Révolution d’Octobre, il se mettra en route pour un immense périple que Romain Rolland voyait comme une sorte de « navette entre les quatre points cardinaux » : Moscou, Léningrad, Tiflis, Batoum, Kiev, Odessa, Yalta, Mourmansk, Tiraspol, Nijni-Novgorod, Kazan, Erivan, Samara, Astrakan, Bakou, Soukhoum, Rostov… Selon son ami français, c’est la course enragée d’un fou, qui, de plus malade, file comme s’il avait le diable à ses trousses271. Les impressions de ce long voyage seront publiées dans une série d’articles intitulé Notes et reportages d’un vagabond du monde. La course de celui-ci continuera ailleurs et plus tard, quand, pour donner des conférences, il sera toujours prêt à se déplacer en Autriche, en Allemagne, aux Pays-Bas,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.