Show Less
Restricted access

Grammaire des couleurs

Series:

Cécilia Bernez

Cet ouvrage propose une analyse inédite du lexique chromatique : le mot de couleur y est analysé systématiquement dans une perspective syntactico-sémantique ainsi que constructionnelle. Premièrement, l’étude se focalise sur la place d’unités comme rouge au sein du lexique en les comparant aux noms de qualité auxquels ils sont à tort assimilés, puis aux autres termes chromatiques, noms ( couleur, nuance …) et verbes ( colorer, nuancer …). La seconde partie définit les unités chromatiques issues d’opérations de construction : la conversion ( framboise), la composition ( rouge opéra, vert Véronèse) et l’assemblage syntaxiforme ( bleu de Prusse, rouge tyrien). Un nom étant toujours intégré, la relation entre propriété chromatique et référent (nom commun, nom propre) est au centre de la description.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction Générale

Extract



« Objet fascinant et combien complexe, la couleur est partout : dans la nature, la culture et l’industrie ; on l’étudie dans les sciences dures comme les sciences molles. »

Cette citation de G. Roque1, spécialiste de la couleur en philosophie et en art, illustre la place que la couleur occupe au sein du monde aussi bien naturel que scientifique. Le sujet semble, alors, peu original vu le nombre d’études le concernant. Relativement au domaine de la langue, un récent regain d’intérêt est d’ailleurs à noter. Notre analyse saura toutefois se distinguer des études existantes par sa singularité : premièrement en ce qui concerne l’objet d’étude (les mots de couleur) et donc les domaines d’étude concerné (la sémantique, la syntaxe et la morphologie constructionnelle) et deuxièmement par l’exhaustivité2 du matériel analysé (mots non-construits et construits).

La couleur, thème interdisciplinaire, a donné lieu à de nombreuses recherches dans des domaines variés (chimie, physique, optique, anthropologie, philosophie, linguistique… sans oublier les domaines qui lui sont propres comme la colorimétrie ou la coloristique). Pour ne citer que quelques études, les philosophes et physiciens, par exemple, se sont penchés sur le phénomène de la couleur en lui-même et ont tenté de répondre à la question de ce qu’est la couleur ; les ethnologues ou les sémioticiens en cherchent les symboles et tentent de définir les symboliques ; les historiens expliquent la conception que nous avons...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.