Show Less
Restricted access

Le Mystère de Dieu

Dieu-avec-nous – La révélation d’un partenariat de vie- Contribution à la notion du mystère chez K. Rahner, E. Jüngel, H. U. von Balthasar

André-Jacques Kiadi Nkambu

Que veut dire mystère de Dieu? Ce livre éclaire d’abord cette expression biblique et ce concept en tant que dogme du christianisme. Ensuite, à l’idée d’obscurité que semble revêtir le mot mystère, le livre fait voir son vrai sens : la vie. Le mystère de Dieu signifie donc la vie de Dieu qui s’est révélée dans le Christ en faveur de l’humanité. Pour cette révélation, Dieu a scellé une alliance avec son peuple, avec l’humanité : Dieu-avec-nous. C’est dans cette relation personnelle que le mystère ou mieux la vie de Dieu est expérimentée. C’est dans ce rapport de Dieu avec son peuple que l’identité de Dieu ainsi que celle de l’homme est révélée et glorifiée. Dans une démarche trilogique (de mots qualité de Dieu chez Karl Rahner, événement de Dieu chez Eberhard Jüngel et gloire de Dieu chez Hans Urs von Balthasar), le livre montre ce processus de révélation et d’identification. Enfin, le livre fait voir l’importance de la foi dans l’Église qui permet de faire, déjà aujourd’hui, l’expérience du mystère et il rappelle à cet effet le rôle de la vie sacramentelle.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 1 : La problématique de la connaissance de Dieu

Extract

Chapitre 1 :  La problématique de la connaissance de Dieu

L’expérience humaine de Dieu montre que l’homme ne peut approcher Dieu comme l’on approcherait un objet matériel bien déterminé. Faire la connaissance de Dieu signifie « appréhender Dieu comme mystère ». Cependant à cause de l’emploi abusif dans la connaissance et dans l’idée qu’on se fait de Dieu, il existe beaucoup d’écueils pour comprendre Dieu comme mystère. L’Image vraie et le sens réel de Dieu sont souvent problématiques. Dans ses considérations sur « L’obscurité de Dieu » Martin Buber écrit : « Dieu est le mot le plus chargé de tous les vocables humains ».36 Le problème de la polysémie et de l’ambivalence du concept de Dieu a toujours été énorme dans l’histoire de sciences de l’esprit en général et de religions en particulier. Concernant la philosophie, pour ne citer que ce seul exemple de sciences de l’esprit, la question de Dieu joue un rôle-clé dans l’évolution de son histoire. Comme W. Weischedel le décrit, toute la philosophie, [à partir des présocratiques jusqu’à Hégel, mais encore aussi dans la période (qui avait suivi) faite de l’anti-théologie de Feuerbach et Max, Nietzsche et Heidegger], tourne autour de la question de Dieu, qui constitue le noyau de la problématique de l’histoire de la philosophie.37 En fin de compte l’Être Dieu qui a été minutieusement réfléchie – malgré les efforts intensifs de penser – para...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.