Show Less
Restricted access

Réconciliation ou reconnaissance ?

Essais sur la dynamique d’entente durable

Series:

Cyrille B. Koné

La paix et l’entente durable dans la famille, dans la cité supposent fondamentalement la reconnaissance qui consiste en un sens à retrouver une sorte de cohésion principielle. Les textes rassemblés envisagent la reconnaissance comme un acte mettant en avant le mouvement vers autrui ou avec l’autre. En tant qu’elle est fondée sur l’interaction des femmes et des hommes comme sujet de droit, la reconnaissance sous-tend la réconciliation, son horizon car celle-ci est une opération de restauration du lien social abîmé. Comment la réconciliation arrive-t-elle à s’inscrire d’une manière naturelle dans un espace politique conçu fondamentalement comme guerrier ? Est-ce par hapax historique, par aberration conceptuelle, par invention d’un nouveau possible ou par redécouverte de possibles anciens – songeons à la palabre (Bidima) ? De nouvelles lectures s’ouvrent ainsi aux divers problèmes qui sont l’ordinaire du politique : violence et pouvoir, morale et pratique politique, humanisme et politique, pauvreté et démocratie, pauvreté et violence, projet de paix perpétuelle, etc.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Du 16 au 18 décembre 2008, s’est tenu dans l’Amphithéâtre 1 de l’UFR en Sciences Juridiques et Politiques, à Ouagadougou, un colloque international sous l’égide de l’Université de Ouagadougou, sur le thème « Processus de réconciliation et défis de la construction de l’État démocratique ». La rencontre faisait suite aux journées d’études organisées à Ouagadougou du 11 au 15 septembre 2006 et à Douala du 3 au 7 décembre 2007 dans le cadre du Programme de Coopération Scientifique Inter-Universitaire (PCSI), par le groupe de recherche « Médiation et Management des Conflits », réunissant des enseignants-chercheurs de disciplines différentes (droit, philosophie, anthropologie, sociologie, psychologie, économie, gestion) provenant des Universités de Douala, Paris VIII, HEC Montréal et Ouagadougou. C’est à l’occasion de l’atelier de Douala que furent pensés les modules d’enseignement du Master professionnel de Médiation et Management des Conflits (MMC) qui forme à l’Université de Ouagadougou les étudiantes et les étudiants, de toutes disciplines et de tous horizons depuis septembre 2011, au métier d’agent(e) de la médiation et de la gestion des conflits dans la société, les entreprises, les collectivités territoriales et les institutions étatiques.

Le présent ouvrage rassemble quelques contributions du colloque et des journées d’études ainsi que des communications des séminaires organisés en 2012 dans le cadre des activités pédagogiques du master professionnel MMC. Les textes ici réunis questionnent la soci...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.