Show Less
Restricted access

L’homme démocratique

Perspectives de recherche

Series:

Edited By Maria Gołębiewska, Andrzej Leder and Paul Zawadzki

La formulation laconique du titre de cet ouvrage véhicule deux prémisses importantes fournissant le cadre ou un point de départ de lecture. La première procède de la conviction que la nature de l’homme, ou plutôt la façon d’être, se forge à travers l’interaction constante avec tout un ensemble de conditions, la condition politique n’en étant pas des moindres. La deuxième prend comme point de départ les questions suivantes : Quels sont les traits et les attributs indispensables pour qu’un être humain soit un être humain démocratique ? Peut-on penser certains des invariants d’une telle anthropologie ? On pourra examiner l’apport aussi bien que les limites des sources théoriques et des différents langages des sciences humaines et sociales afin de questionner à nouveau le problème de l’anthropologie de la démocratie dans la perspective de ces deux prémisses.
Show Summary Details
Restricted access

Le rôle du sujet rétroactif dans la société démocratique

Extract



Maria Gołębiewska

Je propose ici une analyse concernant les fonctions possibles – partiellement observées, partiellement probables dans la vie politique démocratique – des sujets qui sont concentrés sur le passé. Le cas de ce type de sujets est très bien connu grâce aux ouvrages qui portent sur la problématique du temps, de la mémoire et de l’identité subjective dont une des conditions est le passé individuel, personnel (par exemple des thèses de Henri Bergson, Sigmund Freud, Paul Ricoeur et Charles Taylor). Évidemment la reconnaissance de faits et de phénomènes de la vie commune, sociale, politique, doit sortir hors de ce passé individuel vers le passé de la communauté, considéré comme une sphère du savoir bien connu et accepté (surtout historique, mais aussi mythique). On peut dire que ce savoir, dit rétrospectif, exige une certaine action du sujet qui se dirige vers le passé et ses significations et qui, finalement, est dirigé par eux pendant cette rétroaction. Le sujet rétrospectif de la connaissance semble être à la fois le sujet rétroactif de l’action. Je dois souligner que je ne me réfère pas ici à la conception de l’effet de la rétraction, proposée et caractérisée par Jacques Lacan. Cependant le concept du sujet rétroactif peut être inspiré par les thèses lacaniennes qui concernent « la topologie de retour » située par un effet rétroactif. Dans le contexte...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.