Show Less
Restricted access

Kinder- und Jugendliteratur der Romania

Impulse für ein neues romanistisches Forschungsfeld

Series:

Edited By Ludger Scherer and Roland Ißler

Die Kinder- und Jugendliteratur der romanischen Länder ist, obwohl seit langem international erfolgreich, in der deutschsprachigen Romanistik bislang noch nicht als systematisches Forschungsfeld etabliert. Dieser Band, der auf eine Sektion des Romanistentags 2013 zurückgeht, gibt nun Impulse für eine romanistische Kinder- und Jugendliteraturforschung. 20 Beiträge behandeln exemplarisch französische und frankophone, italienische, spanische und lateinamerikanische (auch brasilianische) Werke. Die hier angesprochenen fundamentalen literarhistorischen und theoretischen Fragestellungen der Kinder- und Jugendliteraturforschung sind zudem interdisziplinär für praxisnahe universitäre und schulische Bildung und Lehre relevant.
Show Summary Details
Restricted access

Anne Begenat-Neuschafer Pour quel public? L'exemple de La Frontiere invisible: Les Cites obscures de Francois Schuiten et de Benoit Peeters

Extract

Depuis la création de l’État belge en 1830, les littératures et les arts de Belgique ont proclamé leur différance, voire leur indépendance et leur spécificité face aux normes et aux modèles de l’Hexagone. Les relations amoureuses et tumultueuses avec la France se sont modulées tantôt à haute voix, tantôt à voix basse, mais toujours de manière continue. Un tournant fut passé dans les années 70 quand le concept (ou le non-concept selon Jacques Sojcher) de « belgitude » fut lancé par Pierre Mertens et Claude Javeau. La belgitude, cette nostalgie de la différance, existe-t-elle encore, et si oui, où se situerait-elle et comment serait-elle perçue par le public en France et ailleurs ?

A travers les images historiques évoquées dans l’imagologie (le concept est de Hugo Dyserinck) de la littérature et des arts plastiques, nous rencontrons souvent l’idée d’un « pays de l’au-delà » ou celle d’un « pays-entre-deux » (entre le monde germanique et le monde latin). La Belgique d’aujourd’hui se reconnaît-elle encore dans cet imaginaire d’autrefois ? Les stéréotypes ont la vie longue et la peau dure. La Belgique nous autorise-t-elle encore à nous approcher de ses œuvres d’art dans une perspective territo-nationale ? Ceci dit, l’on admire depuis peu la bande dessinée comme neuvième art alors que pendant longtemps elle fut considérée comme une parente pauvre paralittéraire qui ne pouvait faire son entrée dans les études ‘sérieuses’. Avec Jacques Dubois...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.