Show Less
Restricted access

Écritures du non-lieu

Topographies d'une impossible quête identitaire : Romain Gary, Patrick Modiano et Georges Perec

Timo Obergöker

Trois auteurs, au premier abord on ne peut plus différents, partent à la recherche de leurs racines juives. Effectuant un voyage à travers le Yiddishland, les camps de mise à mort et l’État d’Israël, ils recherchent une façon d’être juifs aujourd’hui. Par le biais d’une étude approfondie de trois romans, W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec, La Danse de Gengis Cohn de Romain Gary et La Place de l’Étoile de Patrick Modiano, ce livre retrace le travail de ré-appropriation d’une judéité d’emblée problématique. Finalement, cette judéité se fait jour d’une manière complètement inattendue, elle choisit demeure dans l’exil, dans le voyage et dans l’errance. La diaspora devient un mode de vie et toute une génération d’écrivains s’installe dans le nulle part, au-delà d’une mémoire préfabriquée. Cette deuxième édition contient une nouvelle préface intitulée 10 ans après. Le texte et la mise en page ont été actualisés, la bibliographie mise à jour.
Show Summary Details
Restricted access

2. Écrire le lieu

Extract



2.1 Là et ailleurs – nivellement des limites spatio-temporelles

Dans tous les textes du corpus, nous sommes en présence d’un nivellement des limites spatio-temporelles. Ce refus du récit linéaire semble participer d’une stratégie globale d’ « écriture du désastre ». Avant d’en examiner les manifestations, nous nous attacherons à observer de plus près ces personnages qui bougent, comme bon leur semble, dans le temps et dans l’espace. En effet, la structure romanesque des textes choisis reprend également un certain nombre de stratégies du Nouveau roman, comme elles furent formulées entre autres par Nathalie Sarraute, dans L’Ère du Soupçon et par Robbe- Grillet dans Pour un Nouveau Roman. En quelque sorte, les textes entérinent la mort du personnage romanesque, porteur d’une profondeur psychologique. Le fil de la narration du roman se trouve également abandonné pour être transposé à des intermittences, des sensations, des aperçus extrêmement courts : une façon parmi d’autres d’exprimer la perte de repères et de référents culturels.

2.1.1 Cohn – maître de l’ubiquité

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.