Show Less
Restricted access

Écritures du non-lieu

Topographies d'une impossible quête identitaire : Romain Gary, Patrick Modiano et Georges Perec

Timo Obergöker

Trois auteurs, au premier abord on ne peut plus différents, partent à la recherche de leurs racines juives. Effectuant un voyage à travers le Yiddishland, les camps de mise à mort et l’État d’Israël, ils recherchent une façon d’être juifs aujourd’hui. Par le biais d’une étude approfondie de trois romans, W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec, La Danse de Gengis Cohn de Romain Gary et La Place de l’Étoile de Patrick Modiano, ce livre retrace le travail de ré-appropriation d’une judéité d’emblée problématique. Finalement, cette judéité se fait jour d’une manière complètement inattendue, elle choisit demeure dans l’exil, dans le voyage et dans l’errance. La diaspora devient un mode de vie et toute une génération d’écrivains s’installe dans le nulle part, au-delà d’une mémoire préfabriquée. Cette deuxième édition contient une nouvelle préface intitulée 10 ans après. Le texte et la mise en page ont été actualisés, la bibliographie mise à jour.
Show Summary Details
Restricted access

3. Écrire la mémoire

Extract



3.1 Initiations

Ce travail tournait jusqu’à présent autour de trois pôles : l’identité juive avec ses constituantes manquantes, l’expression de cette identité de la carence, au sein du texte littéraire, avec ses implications génériques, et les lieux de cette non-identité, qui, constat navrant, ne permettent aucune identification possible. Les textes marquent une amorce de retour vers les origines, ils constituent un tournant biographique essentiel. Il est bon de noter cependant que le terme « retour vers les origines » ne convient pas complètement. Il ne s’agit nullement d’une ré-inscription sans réserves dans le judaïsme et ses institutions religieuses ou communautaires : le tournant consiste à pouvoir dire, à trouver un mode littéraire adéquat à la situation de carence. Comment ce retour trouve-t-il son expression au sein du texte littéraire ? Une réponse partielle gît dans les notions d « enquête » et de « voyage ». L’enquête policière dans La Danse de Gengis Cohn ne fait que dissimuler une question autrement plus pesante : le véritable enquêteur est bien Romain Gary qui part à la recherche de son inscription dans le judaïsme. De la même manière, le voyage de Schlemilovitch à travers la France, l’Europe et le Moyen-Orient reflète un ardent désir d’enracinement, une recherche de valeurs stables, une façon parmi les nombreuses possibilités de vivre sa judéité. Et le voyage de Gaspard Winckler, interrompu, semble être à l’image du voyage de Perec, introduisant une...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.