Show Less
Restricted access

Saint Antoine le Grand dans l’Orient chrétien

Dossier littéraire, hagiographique, liturgique, iconographique en langue française – Partie 1 et 2

Series:

Eliane Poirot

Cet ouvrage est le fruit d’une recherche œcuménique dès sa conception, par son sujet comme par sa réalisation. La collaboration internationale et interconfessionnelle de spécialistes permet de présenter nombre de textes jusqu’alors non traduits en français, certains même inédits : des éloges grecs et byzantins, le Corpus arabe, un riche ensemble d’hymnes liturgiques des traditions orientales avec une abondante bibliographie et des index. Un dossier iconographique regroupe une quarantaine de planches représentant le Père des moines du VIe siècle au XX e siècle. La vie et les enseignements d’Antoine, souvent recopiés et réécrits, médités à travers les apophtegmes, chantés dans les liturgies et contemplés dans l’iconographie sont porteurs d’une forte signification spirituelle et œcuménique.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre II. Les écrits de saint Antoine

Extract

← 132 | 133 → Chapitre II LES ÉCRITS DE SAINT ANTOINE

Sous le nom d’Antoine nous est parvenu un certain nombre de lettres et d’écrits dont l’authenticité est reconnue, douteuse ou rejetée (CPG 2330-2332; 2337-2350).

1. Les Lettres de saint Antoine

La VA dit explicitement qu’Antoine ne savait pas les lettres1. Cela signifie sans doute tout simplement qu’il n’avait pas appris les belles-lettres, donc qu’il ne connaissait pas le grec, mais il savait certainement lire et écrire dans sa langue maternelle, le copte2. Athanase mentionne la correspondance d’Antoine avec les empereurs Constantin et ses fils Constance et Constant, avec le commandant Balacios, dont il a prédit la mort3. Sozomène signale les lettres échangées entre l’empereur Constantin et Antoine au sujet d’Athanase4. Il ne nous en reste aucune trace5. Cependant une louange d’Antoine par Constantin nous est conservée dans les Pensées d’un ancien après la mort d’Antoine6. La Vie d’Hilarion écrite par Jérôme fait état de la correspondance entre Antoine et Hilarion7. La Vie bohairique de saint Pachôme montre Antoine écrivant à Athanase, aux frères de la communauté de Pachôme8.

L’écrivain copte Abū’l Barakāt († 1324) attribue à « saint Antoine le Père des moines, près de vingt lettres qui se trouvent en copte, non traduites en arabe, dans son monastère du désert. Elles portent de grands bienfaits et de beaux et utiles commandements. Il a aussi des commandements...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.